The Gleaner
Art de vivreLe partage d'histoires

Big John

Histoire racontée par Só:se Raientonnis.
Rédaction : Emma McLaughlin, journaliste dans le cadre de l’Initiative de journalisme local.
Traduction : Katsenhaién:ton Lazare.

Mon arrière-grand-père était Big John Canadian. C’était un homme énorme pour son époque. Lui et un autre homme, Big John Rice, étaient pilotes de rivière.

 

Big John Canadian PHOTO Gracieuseté de Kahsennakeniate Stacey

 

Big John avait l’habitude de naviguer sur les rapides de Lachine. Il était l’un des rares, tout comme John Rice, à savoir le faire.

Il le faisait à l’aide de grands canots de voyageur. On appelle ce genre d’embarcation « Oniarò:ta’ » en langue mohawk. Ces canots étaient larges et à deux bouts. Ils étaient très longs; ils mesuraient environ 36 pieds (environ 11 mètres). Ils étaient utilisés par les trappeurs de fourrures.

 

Peinture inspirée dune photo de Big John Canadian à gauche naviguant dans les rapides de Lachine réalisée par Karoniaktajeh Louis Hall PHOTO Gracieuseté de Sóse Raientonnis

 

Les pilotes n’utilisaient pas un gouvernail, mais des rames pour diriger ces bateaux.

Big John savait comment les diriger à travers les rochers et il savait où se trouvaient les rochers dangereux; à ma connaissance, il n’y a jamais eu d’accident.

La plupart de ses clients étant francophones, il a donc appris la langue française. Ceux-ci le payaient pour qu’il les emmène sur la rivière. Il était comme un capitaine de bateau.

 

Big John Rice à gauche figure sur un billet canadien de cinq dollars datant de 1906 Il figurait également sur le billet de deux dollars en 1877 PHOTO Gracieuseté de Kanienkeháka Onkwawénna Raotitióhkwa Centre linguistique et culturel

 

C’était son principal gagne-pain à l’époque, tout comme l’autre homme. L’un d’eux figure sur un billet de cinq dollars. Il est exposé à Ottawa, au musée de la Banque du Canada.

 

Latest stories

La folie musicale s’empare de Havelock

D’un foyer à l’autre le 24 juillet 2024

The Gleaner

La caricature d’Eric Serre 24 juillet 2024

The Gleaner

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp