The Gleaner
Art de vivreHistoire locale

Capsule historique : La Pointe Hopkins

PHOTO  Courtoisie du comité historique de Dundee

 

La pointe Hopkins se trouve à environ 1 km à l’ouest de l’embouchure de la rivière aux Saumons. Cette pointe doit son nom à James Hopkins qui s’y établira vers 1850.
En 1879, il loua une partie du terrain à Edwin Waggoner qui y construira un hôtel.

En 1883, John Taillon (Tyo) propriétaire de l’hôtel Dundee (aujourd’hui connu en tant que la maison Halfway) devient aussi propriétaire de l’hôtel de M. Waggoner.  Le seul accès étant par l’entremise de l’eau, celui-ci construira un quai qui permettra aux bateaux à vapeur « Smallman » ainsi que tous les bateaux en provenance de l’autre côté du lac de venir y accoster.  Des citoyens de Fort Covington, de Malone et d’autres états américains y construiront des chalets.

Après 1889, lorsque Fort Covington eu été voté « dry », (interdiction de consommer de l’alcool) l’hôtel Lakeview deviendra le rendez-vous par excellence pour les rencontres bien arrosées. L’hôtel deviendra tellement populaire, qu’une route sera construite au travers du marais.  Cette construction s’échelonnera sur 4 ans.

En 1896, la route fut carrossable et la première personne à l’emprunter sera John Davidson de Dundee sur une bicyclette et par la suite accessible pour chevaux et carrioles et véhicules motorisés.

L’hôtel n’existe plus et les lieux,  si vivants jadis ont fait place à  un endroit de villégiature calme et bucolique pour les propriétaires de chalets.

Latest stories

C’est l’heure de cueillir des bleuets !

Callan Forrester

D’un foyer à l’autre 13 juillet, 2022

The Gleaner

La caricature d’Eric Serre 13 juillet, 2022

Eric Serre

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp

Profiter de 4 articles par mois gratuitement !

Notre communauté, notre journal !

Édition imprimée et accès numérique

L'accès numérique seul

pour seulement 60 $ par an. 

ne coûte que 40 $ par an.

Les dernières nouvelles et les nouvelles communautaires sont toujours gratuites !