The Gleaner
Nouvelles

Choc et chagrin à Howick à la suite du décès soudain d’une jeune fille

La communauté de Howick est dans le deuil suite à la perte soudaine d’une fillette de 11 ans, décédée d’un cas possible de méningite après avoir été vue par des médecins dans deux hôpitaux différents dans les semaines précédant sa mort.

Sur les médias sociaux à la suite de la publication de la nécrologie de la jeune fille, sa mère a annoncé qu’ils avaient emmené leur enfant à l’hôpital Barrie Memorial le 1er mars après qu’elle eut commencé à saigner d’une oreille. Sur les lieux, on lui aurait diagnostiqué un tympan perforé et prescrit des gouttes auriculaires ainsi que des antibiotiques.

Le 7 mars, la famille a été vue à l’hôpital pédiatrique Sainte-Justine de Montréal, où on leur aurait dit que l’oreille de la jeune fille guérissait et qu’elle devait arrêter les antibiotiques.

La mère a expliqué qu’à ce moment-là, sa fille était incapable de manger ni de boire et les médecins lui auraient répondu qu’elle avait un virus gastro et qu’ils devaient s’assurer qu’elle était bien hydratée.

Une semaine plus tard, la santé de la jeune fille s’était encore détériorée et, malgré les tentatives de réanimation à l’hôpital d’Ormstown et de Sainte-Justine, elle est décédée d’un arrêt cardiaque le 14 mars.

Dans son message, la mère a noté que le coroner les avait informés que sa fille, Jade, était morte d’une méningite. « Aucun des deux hôpitaux n’avait fait de tests… Nous avons perdu notre fille à cause de la négligence de ces deux hôpitaux », a-t-elle écrit.

Un article publié par le Journal Saint-François a confirmé que le bureau du coroner enquêtera sur le décès de la jeune fille et qu’un rapport détaillé incluant la cause et les circonstances sera achevé. Selon le journal de Salaberry-de-Valleyfield, le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest (CISSSMO) refuse de commenter l’affaire.

Dans une série de messages sur Twitter, le docteur Sébastien Marin, un urgentologue d’Ormstown qui n’était pas de garde au moment de la visite de la jeune fille le 1er mars, a écrit qu’il y avait eu une période de deux semaines entre sa visite et le moment de sa mort. « L’une des complications d’une infection de l’oreille est la méningite », a-t-il écrit, toute en admettant qu’il n’eût pas vu les dossiers des patients de l’hôpital Barrie Memorial ou de Sainte-Justine.

Réponse de la communauté

Tout en pleurant la perte soudaine de Jade, les parents de l’école, Saint-Jean et la communauté de Howick ont lancé une campagne GoFundMe pour aider la famille à « rassembler la force et le courage nécessaires pour faire face à cette terrible épreuve ». Pour contribuer à la campagne, visitez : https://www.gofundme.com/f/pour-une-nouvelle-etoile-partie-trop-tot.

Les funérailles de Jade Bergevin auront lieu le samedi 25 mars à 10 h 30 à l’église Saint-Clément de Beauharnois. (MNL)

Latest stories

Investissement de 800 000 $ pour les emplois d’été

The Gleaner

Crise de santé : le CISSSMO ferme des lits et demande au public d’éviter les urgences

Le gouvernement provincial finance le compostage dans trois municipalités du HSL

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp