The Gleaner
Art de vivreCommunauté

Chronologie – The Gleaner / Le Gleaner

Le 18 septembre, 1863 – Le premier Gleaner est publié. La première édition du Canadian Gleaner est datée du 18 septembre, mais elle est en fait imprimée à 3 h 15 le 19 septembre et sort des presses à 8 h. En octobre, le journal est livré tous les vendredis aux portes de 400 abonnés.

1870 – Le Canadian Gleaner change de jour de publication, passant du vendredi au jeudi.

Le 24 juin, 1906 – Installation de la première machine à impression. Le Canadian Gleaner se dote d’une machine à impression, connue sous le nom de « presse typographique », qui constitue un « progrès remarquable pour un hebdomadaire rural de l’époque ». Peu après, il achète une presse à cylindre à deux révolutions.

Le 25 janvier, 1912 – Le Canadian Gleaner devient le Huntingdon Gleaner. Robert Sellar, fondateur du Canadian Gleaner, est rédacteur en chef du journal jusqu’à sa mort en 1919. Il est assisté par ses deux fils aînés. Leslie Sellar est rédacteur en chef jusqu’à sa mort en 1922, date à laquelle il est remplacé par R. Watson Sellar.

Décembre 1922 – Installation d’une nouvelle machine à impression et il est décidé que le Huntingdon Gleaner n’utilisera plus de « nouvelles de remplissage ». Il devient un journal entièrement imprimé sur place et composé uniquement d’informations locales.

Juin 1924 – Ajout d’une grande presse à cylindre. La nouvelle presse, ainsi que les installations électriques, coûtent 3 000 dollars. La presse améliore l’aspect du produit imprimé fini.

1924 – R Watson Sellar quitte le Huntingdon Gleaner pour un poste à Ottawa. Le benjamin de M. Sellar, Adam, qui était déjà associé, prend le contrôle du journal. R. Watson deviendra par la suite vérificateur général du Canada.

1929 – Le jour de publication passe du jeudi au mercredi.

1932 – Le Huntingdon Gleaner devient un journal indépendant. Il fait l’acquisition de l’Ormstown Bulletin, un journal conservateur, alors que le Gleaner est ouvertement libéral. On décide alors qu’il vaut mieux être indépendant.

1937 – Le Huntingdon Gleaner publiera dorénavant La Gazette de Valleyfield, un hebdomadaire francophone.

1939 – Une nouvelle imprimerie est construite. Grâce à cette capacité supplémentaire, The Huntingdon Gleaner Inc. lance un deuxième hebdomadaire francophone, Le Courrier.

1957 – Le Huntingdon Gleaner devient simplement connu sous le nom de « The Gleaner ».

1961 – Pour la première fois en 98 ans, le Gleaner change de propriétaire en dehors de la famille Sellar, alors que Keith Howden prend les rênes du journal en tant que propriétaire et directeur.

1963 – Le Gleaner publie une édition spéciale de 122 pages pour commémorer son centenaire.

 

 

1964 – Introduction d’un contenu en français au sein de l’hebdomadaire sous forme d’une petite section.

1971 – Introduction de la première section francophone autonome à la suite de l’acquisition de La Gazette, un journal francophone basé à Salaberry-de-Valleyfield.

1976 – Roger Daoust et Claude Pilon deviennent copropriétaires. M. Daoust a été directeur de la publicité pendant plus de 20 ans et vice-président du journal pendant 12 ans.

1985 – Le Gleaner fait partie d’une chaîne. Le journal est acheté par Michel Auclair et devient membre des Hebdos Montérégiens, une chaîne de journaux de la Montérégie.

1986 – Le Gleaner change de siège social, déménageant du bureau et de l’imprimerie de la rue Chateauguay à Huntingdon à l’édifice O’Connor au centre de la ville.

1993 – Le Gleaner enrichi le journal d’une section en français appelée La Source.

2013 – Le Gleaner, est acheté par Quebecor Media, l’un des plus grands empires médiatiques du pays, avec 16 autres journaux appartenant aux Hebdos Montérégiens. La même année, le Gleaner est vendu au géant de l’impression TC Médias Transcontinental.

2014 – TC Médias Transcontinental annonce la fermeture des bureaux de Huntingdon du Gleaner. Le journal continue d’être publié, mais sous la forme d’un encart considérablement réduit, inclus dans l’hebdomadaire francophone Le Journal Saint-François, basé à Valleyfield.

Août 2017 – Le Gleaner change une fois de plus de mains lorsqu’il est vendu avec six autres publications de la Rive-Sud à Gravité Média.

Novembre 2018 – Un groupe de plus de 50 personnes intéressées, tous résidents de la région, se réunit pour discuter de l’avenir du Gleaner, pour donner suite aux démarches de la propriétaire de Gravité Média visant à savoir si la communauté souhaiterait faire l’acquisition du Gleaner.

2019 – L’organisation à but non lucratif Chateauguay Valley Community Information Services est créée en tant qu’éditeur communautaire du « nouveau » Gleaner.

Juin 2019 – Le Gleaner est relancé sous forme d’une édition spéciale imprimée, et doté d’un nouveau site Web. Des éditions mensuelles sont ensuite publiées par une équipe dynamique de bénévoles.

Janvier 2020 – Le Gleaner redevient officiellement un journal bihebdomadaire grâce à l’énorme soutien de la communauté et à une équipe exceptionnellement dévouée. Il poursuit la tradition du journalisme local en offrant un contenu de qualité aux résidents de la région en tant que « leur » journal.

Latest stories

Un grand coup de pouce pour Les Complices Alimentaires

The Gleaner

De belles fleurs égayent les jardins de la région

The Gleaner

Le partage d’histoires, le 10 juillet 2024

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp