The Gleaner
Nouvelles

Claire IsaBelle encourages respect of public health measures

La députée du comté de Huntingdon, Claire Isabelle, a publié une déclaration répondant aux nombreuses plaintes concernant ce que certains résidents perçoivent comme un manque de respect des mesures de santé publiques par les campeurs du Lac des Pins et d’autres campings. L’inquiétude monte chez certains habitants de Haut-Saint-Laurent au vu du nombre de campeurs fréquentant les magasins locaux, surtout après que les propriétaires du Lac des Pins aient promis de faire respecter cette règle en faisant signer un contrat à leurs clients leur interdisant de faire leur épicerie localement.

Lorsque sollicitée sur le sujet, le bureau de Madame Isabelle a demandé que la déclaraton suivante soit publiée en entier.

 

En photo madame Claire Isabelle députée du comté de Huntingdon avec les propriétaires du camping du Lac des Pins Nancy et Sophie Rochefort PHOTO Gracieuseté du bureau de Claire IsaBelle

 

Dès que nous avons eu vent des inquiétudes des citoyennes et des citoyens du comté de Huntingdon concernant l’ouverture du Camping Lac des Pins, nous avons agi. D’emblée, j’ai échangé avec les propriétaires du camping et sollicité une rencontre téléphonique entre elles et les élus municipaux du Haut St-Laurent afin qu’elles répondent à toutes nos questions. J’ai également visité le Camping afin de voir les mesures sanitaires qui étaient pour être mises en place.

Sans connaître tous les détails de l’entente entre le camping et ses campeurs, cette entente est d’abord basée sur la bonne foi de ces derniers. Je tiens également a souligné que selon les propriétaires du Camping, près de 80% des campeurs proviennent de la région, Valleyfield, Mercier, …

J’ai donc fait tout ce qui est raisonnablement possible, dans les limites de mes pouvoirs, pour m’assurer du meilleur respect des consignes sanitaires émises par l’Institut national de la santé publique. Je ne peux interdire à une personne l’accès à un commerce. Par contre, il existe des règles qui peuvent gérer cet accès : nombre limité de clients en même temps, distanciation physique, port du couvre-visage, etc.

De plus, les personnes qui constatent une infraction importante à une consigne sanitaire peuvent faire une plainte à leur corps policier, de même que les municipalités peuvent leur demander de faire une surveillance particulière pour faire respecter ces consignes.

Notre défi, en cette période de crise, c’est d’apprendre à vivre ensemble, en respectant toutes et tous ces consignes sanitaires. En se faisant, nous resterons, toutes et tous, en santé. Sinon, nous nous préparons des lendemains difficiles. Chacune et chacun de nous, sommes responsables de les appliquer. D’ailleurs, jusqu’à présent, nous avions des données envieuses quant au nombre de cas dans notre circonscription, l’événement dernier à St-Chrysostome nous rappelle combien nous devons rester en tout temps vigilants et sans reproche.

Donc, Respect, Respect, Respect des consignes sanitaires.

Claire IsaBelle, Députée de Huntingdon

Latest stories

Investissement de 800 000 $ pour les emplois d’été

The Gleaner

Crise de santé : le CISSSMO ferme des lits et demande au public d’éviter les urgences

Le gouvernement provincial finance le compostage dans trois municipalités du HSL

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp