The Gleaner
Nouvelles

Claude DeBellefeuille satisfaite de sa session

La députée de Salaberry-Suroît, Claude DeBellfeuille, est satisfaite du travail qu’elle et son équipe ont accompli au cours d’une session intense à Ottawa.

Les députés ont terminé la session d’automne à la Chambre des communes le 15 décembre, tandis que Mme DeBellefeuille a rencontré les représentants des médias à son bureau de Salaberry-de-Valleyfield pour un compte rendu de la session et de son travail sur le terrain dans la circonscription au cours des derniers mois.

« Les citoyens et les entreprises vivent de grands défis, notamment la hausse du coût de la vie. Dans un contexte parlementaire ultra partisan, je suis fière d’être en mode solution pour mon monde plutôt que d’attiser les inquiétudes de la population », a déclaré Mme DeBellefeuille, qui avoue n’avoir jamais rien vu de tel que cette dernière session parlementaire au cours de sa carrière.

« D’un scandale du Président à l’autre, en passant par de l’obstruction dans les travaux de la Chambre, l’ambiance n’a pas vraiment été agréable, reconnaît-elle. Même le Sénat semble embourbé », déplore-t-elle, notant que la Chambre haute a retardé l’adoption du projet de loi C-282 visant à protéger la gestion de l’offre, qui a été adopté par la Chambre en juin.

« Face à ce genre d’ambiance, c’est d’autant plus important d’être persévérante et constructive », résume Mme DeBellefeuille, qui se dit fière de la réputation du Bloc Québécois de rester au-dessus de la mêlée.

Progression des dossiers au Parlement

Mme DeBellefeuille nomme plusieurs dossiers auxquels elle a participé à Ottawa. Le Bloc Québécois a notamment réussi à convaincre la Chambre que les objectifs en matière d’immigration devaient être liés à la capacité du Québec et des autres provinces à accueillir et à intégrer les nouveaux résidents.

Les députés ont unanimement reconnu qu’une immigration réussie était plus importante que les seuls chiffres. « C’est bien beau de faire venir des gens en leur promettant une vie meilleure, mais en réalité, ce n’est pas ce que nous offrons », a expliqué Mme DeBellefeuile.

 

La députée de Salaberry Suroît Claude DeBellefeuille se dit fière du travail accompli au cours de la session parlementaire dautomne à Ottawa et à la maison PHOTO Le bureau de Claude DeBellefeuille

 

Dans le dossier du logement, le gouvernement fédéral a transféré 900 millions de dollars au Québec pour accélérer les projets d’habitation à la suite de nombreuses discussions.

Enfin, le projet de loi C-290 du Bloc Québécois, qui vise à renforcer les protections actuelles des lanceurs d’alerte pour les fonctionnaires, est maintenant en troisième lecture et devrait être adopté prochainement en Chambre.

Présence dans la communauté

Mme DeBellefeuille a également été active sur le terrain dans toute la circonscription lors de divers événements et activités. Elle s’implique également dans plusieurs dossiers locaux qui touchent les électeurs.

Par exemple, Mme DeBellefeuille a travaillé avec la Corporation de gestion de la Voie maritime du Saint-Laurent pour organiser des réunions entre les principaux acteurs régionaux en prévision de la fermeture temporaire du pont Larocque cet hiver.

« Tout le monde doit être prêt afin de minimiser les impacts », a-t-elle déclaré, précisant qu’elle a réuni des représentants du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest (CISSSMO), des techniciens ambulanciers, des centres de services scolaires et des commissions scolaires, entre autres. Une réunion pour examiner les plans finaux concernant les signaleurs, les déviations et les urgences était prévue pour le 19 décembre. Le pont sera fermé du 10 janvier au 17 mars.

La députée a également coordonné une réunion entre les médias de la région afin de produire une déclaration commune dénonçant les moyens de pression des entreprises technologiques, notamment META, qui a commencé à bloquer les nouvelles pour les utilisateurs canadiens de ses plateformes, y compris Facebook et Instagram, en signe de protestation contre la Loi sur l’information en ligne du gouvernement fédéral.

Mme DeBellefeuille a également initié une rencontre avec les dirigeants des deux chambres de commerce et d’industrie de la région afin d’attirer l’attention sur l’impact dévastateur de l’inflexibilité du gouvernement fédéral sur les calendriers de remboursement des petites entreprises qui ont emprunté au Compte d’urgence pour les entreprises du Canada pendant la pandémie.

La députée de Salaberry-Suroît dit qu’elle attend avec impatience les vacances pour se ressourcer avant de retourner à la Chambre des communes à la fin du mois de janvier, après une pause de six semaines.

Latest stories

Le maire de Havelock démissionne en raison d’un environnement de travail toxique

Trois municipalités se rallient contre la violence domestique

Fermeture de la Boulangerie Chartrand à la suite d’un incendie

The Gleaner

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp