The Gleaner
Communauté

Commerces-Secours : un filet de sécurité pour les victimes de violence domestique

Commerces-Secours, une initiative régionale visant à offrir un refuge aux victimes de violence conjugale, d’agression sexuelle ou d’abus en collaboration avec les entreprises locales, a dévoilé son nouveau site Web et sa nouvelle image de marque le 14 mars dernier.

Des représentants de plusieurs organismes communautaires voués au soutien des victimes de violence conjugale ou sexuelle de Vaudreuil-Soulanges, de Beauharnois-Salaberry et du Haut-Saint-Laurent se sont réunis au Musée de société des Deux-Rives (MUSO) à Salaberry-de-Valleyfield pour le lancement. Ils étaient accompagnés de Me Pierre-Olivier Gagnon, procureur en chef du bureau de l’Ouest du Québec du Directeur des poursuites criminelles et pénales, de plusieurs policiers de la Sûreté du Québec et des corps policiers régionaux, de la députée de Salaberry-Suroît, Claude DeBellefeuille, et des représentants des députés provinciaux Carole Mallette, Claude Reid, Marie-Claude Nichols et Marilyn Picard.

Ce projet novateur est né de la volonté de Maryse Filion, une survivante de la violence conjugale, d’aider d’autres victimes à trouver de l’aide. Commerces-Secours rassemble un réseau de commerces locaux offrant un environnement sûr et discret où les victimes de violence domestique peuvent se rendre pour obtenir de l’aide.

Les entreprises participantes à l’initiative seront identifiées par un autocollant Commerces-Secours apposé sur leur vitrine. Les employés recevront une formation de sensibilisation afin de pouvoir accueillir et rassurer les victimes tout en les orientant vers un espace sûr au sein du bâtiment où elles trouveront des ressources pour les accompagner.

 

Les membres du comité à lorigine de la démarche Commerces Secours ont dévoilé le nouveau site Internet et limage de marque de lorganisme le 14 mars dernier à Salaberry de Valleyfield PHOTO Sarah Rennie

 

« Nous cherchons à offrir un lieu sécuritaire pour les victimes de violence conjugale, mais nous avons également comme objectif de bâtir un filet social solide dans toute la région, qui démontre que cet enjeu est prioritaire pour notre communauté », a déclaré Mme Filion.

L’initiative a été lancée à l’origine comme projet pilote en 2021 par les comités sur la violence conjugale et sexuelle de Vaudreuil-Soulanges et du Suroît. Le comité de 13 personnes à l’origine du projet comprend maintenant des représentants du Haut-Saint-Laurent.

Six organismes participent actuellement au programme, soit le IGA Extra Famille Vincent de Salaberry-de-Valleyfield, le IGA Extra Famille Viau de Vaudreuil-Dorion, la pharmacie Familiprix de Saint-Polycarpe, le Jean-Coutu de l’Île-Perrot, ainsi que la Municipalité de Saint-Louis-de-Gonzague et la Ville de Beauharnois.

Le nouveau site Web, qui a également été dévoilé dans le cadre du lancement, est conçu pour permettre aux victimes de trouver rapidement et facilement les entreprises participantes. Le site centralise également les informations sur les différents organismes de soutien et les ressources disponibles dans la région.

Les entreprises intéressées sont sollicitées à participer à l’initiative, et peuvent remplir un formulaire simple à même le site Web. Un représentant de Commerces-Secours répondra rapidement pour compléter le processus d’inscription.

Latest stories

Les services de post-aidance s’installent dans la région

The Gleaner

Des animaux de compagnie en pleine forme

The Gleaner

Cocos de Pâques et chocolats à profusion

The Gleaner

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp