The Gleaner
Nouvelles

Demande d’extension pour les prêts aux entreprises pendant la COVID-19

De nombreuses entreprises de la région pourraient se retrouver en situation précaire d’ici quelques mois, alors que le délai pour rembourser le prêt du Compte d’urgence des entreprises canadiennes (CUEC) sans perte de subventions, qui arrive à grands pas.

La députée de Salaberry-Suroît, Claude DeBellefeuille, s’est jointe aux directions des Chambres de commerce et d’industrie de sa circonscription le 16 novembre pour demander le prolongement d’un an la période de remboursement et pour réclamer plus de flexibilité pour les cas particuliers de certaines entreprises.

Accompagnée du directeur de la Chambre de commerce et d’industrie de Vaudreuil Soulanges (CCIVS), Mathieu Miljours et de la directrice de la Chambre de commerce et d’industrie de Beauharnois-Valleyfield-Haut-Saint-Laurent (CCIBVHSL), Mme Éliane Galipeau, la députée DeBellefeuille indique qu’un prolongement de la période de remboursement est nécessaire pour éviter de mettre à risque des entreprises dans sa circonscription. « L’inaction du fédéral fragilise plusieurs de nos entreprises. Le gouvernement doit offrir davantage de flexibilité aux entreprises, car le programme est trop rigide et il y a des erreurs qui sont impossibles à corriger. En ce moment, il n’y a aucun contact direct au ministère, les entreprises sont incapables de parler à quelqu’un. Il n’y a pas d’interlocuteurs pour régler des problématiques précises du programme », déplore Mme DeBellefeuille.

 

Le directeur de la Chambre de commerce et dindustrie de Vaudreuil Soulanges Mathieu Miljours avec la directrice de la Chambre de commerce et dindustrie de Beauharnois Valleyfield Haut Saint Laurent Mme Éliane Galipeau ainsi que la députée Claude DeBellefeuille PHOTO Bureau de Claude DeBellefeuille

 

Brossant un portrait de la situation des entreprises de leur territoire, les dirigeants des Chambres de commerce et d’industrie de la circonscription se sont exprimés sur la réalité de certains de leurs membres : « Avec 85 à 90% des PME du territoire Vaudreuil-Soulangeois ayant bénéficié du programme du CUEC, nous sommes d’avis que le remboursement immédiat du prêt obtenu par les entreprises, ou sa conversion en prêt portant intérêt, aurait un impact majeur sur l’économie régionale. Si l’aide gouvernementale fut accueillie avec soulagement lors de la crise de la pandémie de Covid-19, force est de constater que cette injection massive d’argent dans le système économique canadien a accentué la crise inflationniste que nous traversons présentement. Sans compter la pénurie de main-d’oeuvre qui force nos entreprises à augmenter les salaires versés à leurs employés », mentionne M. Miljours, directeur de la CCIVS.

« Dans un contexte où le coût de la vie crée des pressions de toutes parts sur les entreprises, une inaction et une rigidité de la part du gouvernement face aux problématiques relevées par les entreprises quant au remboursement du prêt du (CUEC) sans perte de subventions, créera une pression sur le flux de trésorerie et de la liquidité des entreprises. Cela poussera certainement plusieurs entreprises à prendre des mesures drastiques telles qu’une éventuelle fermeture définitive de leurs activités, soit volontaire ou à la suite d’une insolvabilité », souligne Mme Galipeau, directrice de la CCIBVHSL. Nous comptons bien talonner le gouvernement jusqu’au bout et tenter par tous les moyens d’obtenir un délai. Il en va de la survie de plusieurs entreprises de ma circonscription et du reste du Québec », a conclu Claude DeBellefeuille. (IW)

Latest stories

Investissement de 800 000 $ pour les emplois d’été

The Gleaner

Crise de santé : le CISSSMO ferme des lits et demande au public d’éviter les urgences

Le gouvernement provincial finance le compostage dans trois municipalités du HSL

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp