The Gleaner
Opinion

En novembre, découvrez un modèle d’affaires à échelle humaine : l’économie sociale!

C’est le 1er novembre que débute le Mois de l’économie sociale, une initiative visant à promouvoir ce modèle économique alternatif et centré sur l’humain. Cette année encore, le Chantier de l’économie sociale ainsi que les 22 Pôles d’économie sociale actifs dans toutes les régions du Québec s’unissent pour démontrer que les entreprises collectives ont le pouvoir de donner du sens, et cela, au quotidien.

De plus en plus de gens souhaitent que les entreprises assurent une réponse humaine aux besoins de nos collectivités. L’économie sociale représente à ce sujet une avenue à privilégier pour ceux et celles qui désirent faire partie du changement. Que ce soit en optant pour un emploi en économie sociale, en appuyant les entreprises collectives ou en s’impliquant sur leur conseil d’administration, en y achetant leurs produits ou leurs services, on met l’humain au cœur de nos décisions. En priorisant l’économie sociale, on donne du sens à ses choix, on donne vie à une économie plus juste et on transforme des milieux de vie. L’argent devient au service des gens et pour enrichir toute la communauté, plutôt que d’enrichir uniquement certains individus !

Choisir un modèle économique porteur de sens pour la communauté

Aujourd’hui, en Montérégie, on dénombre 1 370 entreprises collectives dans la région, employant environ 22 840 personnes. À lui seul, l’entrepreneuriat collectif représente un chiffre d’affaires cumulé de 9,2 milliards de dollars dans toute la région. Ce mouvement continuera de grandir si les Québécois décident de privilégier l’économie sociale au quotidien.

Le Pôle d’économie sociale Vallée-du-Haut-Saint-Laurent souhaite donc profiter de cette nouvelle édition du Mois de l’économie sociale pour rappeler qu’il est possible de miser sur l’entrepreneuriat collectif pour assurer la résilience de nos emplois, mais également de nos entreprises. Fort des valeurs de démocratie, d’équité et de solidarité, l’entrepreneuriat collectif bénéficie autant à l’employeur qu’à l’employé. Dans un contexte de pénurie de main- d’œuvre, faire le choix de l’économie sociale peut s’avérer gagnant et attrayant pour des employés. En effet, les entreprises collectives détiennent, en moyenne, une meilleure rétention du personnel et demeurent en activité plus longtemps.

En apprendre plus sur ce modèle d’affaires grâce au répertoire régional des entreprises d’économie sociale du Pôle d’économie sociale Vallée-du-Haut-Saint-Laurent

Durant tout le Mois de l’économie sociale, le Pôle d’économie sociale Vallée-du-Haut-Saint-Laurent encourage les citoyens à visiter et découvrir les entreprises d’économie sociale de leur quartier ou municipalité ! Il est possible de les découvrir notamment en visitant le répertoire régional des entreprises d’économie directement sur le site Internet du Pôle : www.economiesocialevhsl.org/repertoire.
Olivier Doyle
Directeur général
Pôle d’économie sociale Vallée-du-Haut-Saint-Laurent

Latest stories

Les Journées de la Persévérance Scolaire au Québec : 20 ans d’Engagement

Invité - Opinion

Le logement communautaire : une nécessité économique

Vers une Transformation Alimentaire Collaborative

Invité - Opinion

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp