The Gleaner
Nouvelles

Frustration à Franklin

 Le 21 novembre, une missive signée, endossée par un groupe d’environ 35 citoyens de Franklin et de Saint-Antoine-Abbé se désignant comme Citoyens avertis engagés, a été déposée à l’hôtel, exigeant une meilleure gestion des finances publiques.

La missive comprend deux propositions qui, selon le groupe, réduiraient les taxes municipales payées par les secteurs résidentiel et agricole, qui ont connu une augmentation de plus de 25% et 11% respectivement en 2022. La municipalité de Franklin a gelé son taux d’imposition résiduel malgré l’importante augmentation de valeur des propriétés, ce qui a généré une hausse des recettes fiscales.  Le groupe propose un allégement fiscal financé par des transferts de l’excédent non affecté. Ils recommandent également l’utilisation de règlements d’emprunt pour financer les projets inclus dans le plan triennal, tels que l’achat d’un nouveau tracteur et l’installation d’un parc aquatique.

Plusieurs membres du groupe étaient présents à la réunion du conseil municipal du 5 décembre, où le maire Yves Métras n’a pas répondu directement à la missive, mais a noté que le conseil commençait à travailler sur le budget de l’année prochaine et qu’il évaluerait toutes les recommandations soumises à la municipalité.

Un nouveau tracteur

Plus tard au cours de la réunion, le conseil a approuvé une dépense de 176 000 $ pour l’achat d’un nouveau tracteur. Le montant doit être entièrement payé à partir du budget opérationnel – une décision qui, selon les membres du groupe de citoyens, va à l’encontre de la missive exigeant que l’achat soit financé pour répartir les dépenses sur la durée de vie de l’équipement.

Le directeur général de Franklin, Simon St-Michel, prévient toutefois qu’un règlement sur les prêts entraîne également des conséquences et des répercussions sur les contribuables. « Nous savons que les temps sont difficiles pour nos contribuables et nous voulions éviter d’alourdir le fardeau des citoyens », a-t-il expliqué en entrevue.

 Le remplacement du tracteur était également devenu urgent pour la municipalité, explique M. St-Michel, qui note que le tracteur actuel est dans un état lamentable et a coûté environ 30 000 $ en réparations au cours de la dernière année. À l’approche de l’hiver, il affirme qu’un nouveau tracteur est « essentiel à nos opérations de déneigement. 

En ce qui concerne les autres investissements à long terme annoncés dans le plan triennal, M. St-Simon indique que la municipalité a récemment embauché Geneviève Carrière à titre de directrice générale associée et que l’une de ses tâches consiste notamment à rechercher différents programmes gouvernementaux pour trouver des subventions qui pourraient aider à financer ces dépenses.

Taux d’imposition par rapport à l’évaluation

L’ancien maire, Douglas Brooks, qui fait partie du groupe de citoyens, affirme que tout revient au taux d’imposition imposé aux citoyens. Il dit qu’il est trompeur de laisser entendre qu’une augmentation de l’évaluation du logement affecte nécessairement négativement les propriétaires, notant que la municipalité a la possibilité d’ajuster les taux d’imposition pour limiter l’impact direct sur les contribuables. 

Selon le conseiller Simon Brennan, « nous n’avions pas suffisamment d’informations comptables de la dernière année et demie, ce qui a amené le conseil à se fier aux données des années précédentes pour élaborer le budget de 2022 ». Il dit qu’à cause de cela, le conseil craignait d’échouer. « Il n’est pas dans notre intérêt de maintenir les impôts élevés », dit Brennan. « Cette année, il s’agissait de rattraper le retard comptable et de reconstruire l’administration », admet-il.

Brooks explique qu’étant donné l’excédent accumulé, les choses auraient encore pu être faites différemment. « Il existe des outils qui sont disponibles, et ils aident à garder les impôts que vous devez payer beaucoup plus bas », dit-il. « En 2023, nous [le groupe de citoyens] devrons montrer que nous ne sommes pas favorables à la façon dont cela a été fait. »

Latest stories

Le Challenge sur neige fait monter la température à Ormstown

The Gleaner

La mairesse d’Ormstown suspendue pour violation du code d’éthique 

Fin de semaine en or pour les Huskies de Huntingdon

The Gleaner

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp

Profiter de 4 articles par mois gratuitement !

Notre communauté, notre journal !

Édition imprimée et accès numérique

L'accès numérique seul

pour seulement 60 $ par an. 

ne coûte que 40 $ par an.

Les dernières nouvelles et les nouvelles communautaires sont toujours gratuites !