The Gleaner
Agriculture

Gérard Maheu Inc. fête ses 80 ans de service

Cette année, l’entreprise familiale Gérard Maheu Inc. célèbre ses 80 années d’existence. Fondée en 1943, Gérard Maheu Inc. est une entreprise agricole qui se consacre à la fabrication, à la distribution et à la vente au détail de produits pour les animaux de la ferme et pour les cultures.

L’entreprise a été fondée par Gérard Maheu avec l’aide de son épouse, Jeanne Trépanier, et elle est encore aujourd’hui gérée principalement par des membres de la famille. Au fil des années, l’entreprise a ouvert plusieurs usines d’aliments pour animaux. Aujourd’hui, trois meuneries sont en activité : une à Saint-Louis-De-Gonzague, une à Huntingdon et une à Canton, dans le nord de l’État de New York.

Depuis 1947, l’entreprise est franchisée Shur-Gain. Elle est également franchisée Synagri. De plus, elle distribue des produits pour plusieurs autres entreprises dont Dow Seeds, Semican, Lallemand (biotal) et d’autres organismes qui contribuent à la protection des cultures.

Gérard Maheu Inc. offre également plusieurs services à ses clients. Elle collabore avec des nutritionnistes pour s’assurer que les produits qu’elle fournit assurent la meilleure santé possible aux animaux. En ce qui concerne les cultures, des programmes personnalisés et des analyses de sol et de terrain sont proposés. Enfin, les produits de base, notamment de la ficelle, des copeaux de bois et des sacs agricoles, sont disponibles.

L’entreprise a surmonté de nombreux défis au fil des ans, y compris trois incendies de meunerie. En 1947, une meunerie plus grande que la meunerie d’origine a été construite à Saint-Louis-de-Gonzague dans le but d’obtenir un plus grand espace d’entreposage. En 1950, un incendie a ravagé la meunerie, qui a été reconstruite. À peine quelques années plus tard, en 1955, la meunerie a de nouveau été la proie des flammes; elle a été reconstruite une dernière fois. En 1996, une deuxième meunerie a été construite à Saint-Agnès-de-Dundee, en vue de servir les clients du nord de l’État de New York. Cinq ans plus tard, cette meunerie est détruite par un incendie et ne peut être sauvée. En 2002, on la reconstruit, cette fois à Huntingdon, où elle se trouve encore aujourd’hui.

 

Photo récente de la meunerie à Saint Louis De Gonzague où Gérard Maheu Inc a été fondée en 1943 PHOTO Gracieuseté dAndré Brisson

 

Bien que cette année marque le 80e anniversaire de son ouverture, l’entreprise a été tellement occupée qu’elle n’a pas eu l’occasion de le célébrer. Cette année a été marquée par des travaux d’agrandissement et de rénovation chez Gérard Maheu Inc. et André Brisson, membre du conseil d’administration, explique que même si l’entreprise a l’intention de souligner l’événement, elle n’est pas encore certaine de la forme que prendront les festivités.

À l’heure actuelle, la principale difficulté à laquelle l’entreprise est confrontée est le manque d’employés. Comme beaucoup d’autres entreprises de la province, elle a été fortement touchée par la pénurie de personnel. M. Brisson explique que « depuis la pandémie de COVID-19, la situation s’est aggravée. Il est difficile de recruter des gens et de les garder. Nous avons des gens qui sont là depuis longtemps, mais ils finiront par prendre leur retraite ». Certains travailleurs étrangers font partie de l’équipe depuis quelques années, mais l’entreprise cherche toujours à embaucher du personnel.

Huguette Maheu, membre du conseil d’administration, pense au futur de l’équipe : « Nous espérons que [l’entreprise] continuera à bien aller. Nous espérons trouver plus d’employés; c’est décourageant quand nous n’y parvenons pas. » M. Brisson ajoute que, malgré les défis à venir, ils restent optimistes quant à la croissance de l’entreprise.

Dans une entreprise familiale comme celle-ci, l’environnement de travail peut être beaucoup plus accueillant que dans des entreprises plus grandes. M. Brisson ajoute : « Cela permet d’être proche des gens. La gestion se fait à un niveau beaucoup plus humain que dans une grande entreprise où chaque personne est un numéro. »

Latest stories

Plus de 530 000 $ investis pour la conservation d’espèces en péril

The Gleaner

La Ferme Estermann de Dundee déclarée championne régionale

The Gleaner

Lareleve Holsteins reconnue pour le troupeau le plus productif du Canada

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp