The Gleaner
Communauté

Kahnawà:ke Tourism présente en avant-première le projet de parc musical Riverside

Les parents à la recherche d’une activité unique, éducative et de proximité à faire en famille pendant les vacances de mars n’ont pas à chercher plus loin.

L’office de tourisme de Kahnawà:ke inaugure une installation temporaire de son projet de parc musical, qui présente des sculptures thématiques d’instruments de percussion conçues pour faciliter la connexion par la musique. L’installation sera ouverte du 4 au 9 mars au Centre de la jeunesse de Kahnawà:ke.

 

PHOTO Kahnawàke Tourism


Créé en collaboration avec Owisó:kon Lahache, un artiste mohawk vivant à Kahnawake, le parc musical comprend des éléments culturels et historiques ainsi que des éléments dynamiques basés sur le son et la création musicale, notamment des chansons sociales iroquoises jouables. Les neuf sculptures du parc musical comprennent un amadinda ou xylophone vertical, un xylophone en métal et en bois, des cymbales en métal en forme de feuille de tabac, des cymbales en forme de fleurs, des cloches à champignons, des tambours de tuyaux, des tambours en métal, des carillons de tuyau vers le bas, et une table de carillon avec des tuyaux carrés.

Kimberly Cross, gestionnaire du développement touristique, décrit le parc comme « une merveilleuse occasion d’encourager les rassemblements sociaux interculturels où nous pouvons partager la musique et les connaissances grâce à une œuvre d’art artistique moderne entourée par la nature ».

Ce projet novateur est soutenu par le programme Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC), qui a contribué au financement de l’initiative grâce à une contribution non remboursable de 193 000 $ provenant du Fonds d’aide au tourisme.

Soraya Martinez Ferrada, ministre du Tourisme et ministre responsable de DEC, est heureuse que le gouvernement soutienne le projet de structures musicales interactives. « Encourager les communautés autochtones du Québec à développer leur potentiel touristique contribue à une croissance inclusive des économies régionales et pave la voie à la prospérité », explique-t-elle.

La ministre fédérale considère le projet comme « Une occasion unique de
faire rayonner la culture vivante de Kahnawà:ke, au coeur de notre incroyable patrimoine culturel si diversifié ».

L’emplacement définitif du parc musical permanent n’a pas encore été déterminé, mais l’installation comprendra à terme les neuf sculptures, ainsi qu’une pittoresque pergola de sièges stylisée comme une maison longue traditionnelle.

L’installation temporaire au Kahnawà:ke Youth Center est ouverte au public tous les jours entre 13 et 19 heures jusqu’au 9 mars. (SR, traduit par IW)

Latest stories

Un nouveau partenariat pour le Centre communautaire multiservices Un coin chez-nous

The Gleaner

Un résident de Saint-Anicet sort de sa retraite et de sa lutte contre le cancer

Une jeune de la région honorée pour son bénévolat

Ian Ward

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp