The Gleaner
Art de vivre Art de vivre Latest Headlines @fr

La Chaise Rouge : transformation d’une église à Howick

La fin de semaine de l’Action de grâce approche à grands pas et Erick Ouellet, propriétaire de la boutique d’antiquité La Chaise Rouge, est fin pret à dévoiler son projet, le samedi 10 octobre prochain. Après avoir acheté l’ancienne Église du Très-Saint-Sacrement à Howick en juin dernier, Ouellet a passé l’été à vendre le mobilier et à transformer les lieux avec l’aide d’une équipe compétente. Selon les propos recueillis dans le Journal Saint-François, Ouellet explique que : « Y’a rien qui arrive pour rien dans la vie. L’église est en assez bon état, je veux la garder la plus intacte possible ; je ne veux pas la dénaturer. »

Ouellet a fondé la Chaise Rouge il y a une quinzaine d’années avec sa conjointe, qui est malheureusement décédée subitement à l’automne dernier. Il ne s’est pas démonté et a continué leurs projets.

 

La nouvelle devanture de l’ancienne église à Howick, avec la fameuse Chaise Rouge, emblème de la nouvelle boutique de Erick Ouellet. PHOTO Tirée de la page Facebook de La Chaise Rouge

 

Avec l’accord de l’ancien propriétaire, la Fabrique de Sainte-Martine, la transformation de l’ancienne église comportera un volet éducatif et communautaire. En plus de la boutique d’antiquité, dont l’ancien siège social se trouvait à Beauharnois, l’église de la paroisse de Saint-Sacrement (1909) deviendra un lieu patrimonial d’échanges culturels. Dans une entrevue accordée au Journal Saint-François, le nouveau propriétaire de l’église explique que des écrans y seront installés pour illustrer des scènes de la vie rurale et urbaine, et de l’information sur l’histoire régionale sera mise à disposition pour les clients et passants. Les curieux étaient également au rendez-vous: jeunes familles, résidents et anciens paroissiens sont venus voir Ouellet tout au long de l’été pour exprimer leur gratitude, car beaucoup de lieux de culte sont malheureusement laissés à l’abandon au Québec, faute de paroissiens et d’argent, et doivent être condamnés et détruits. La reprise de ce lieu connu localement a donc été très bien accueilli par les habitants des environs.

Voici quelques données recueillies par Mario Pitre du Journal Saint-François concernant l’Église du Très-Saint-Sacrement à Howick: construite en 1909 ; possède une orgue Casavant Opus 39 ; restaurée en 1984 pour le centenaire de la paroisse ; dernière messe célébrée le 28 décembre 2019 ; pouvait accueillir environ 150 personnes.

 

Latest stories

La caricature d’Eric Serre 18 mai 2022

Eric Serre

Photo de la semaine 18 mai 2022

The Gleaner

Jean-Pierre Mack, auteur-courage, lance son livre grâce au Centre de Formation de Huntingdon

Iris Delagrange

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp

Vous pouvez profiter de 4 articles par mois gratuitement, mais si vous êtes affamés de nouvelles de la région , nous vous encourageons à "acheter local" et aider à soutenir votre source de nouvelles locales.

Notre communauté, notre journal !

Recevez l'édition imprimée par courrier  (accès numérique complet inclus)

pour seulement 60 $ par an.

L'accès numérique seul ne coûte que 40 $ par an.