The Gleaner
AnnoncesAvis

Laurent Legault fête ses 100 ans

Sarah Rennie
Traduit par Ian Ward

Laurent Legault, connu à travers la région comme le propriétaire et le mécanicien de confiance du garage Kensington à Godmanchester, a fêté son 100e anniversaire le 25 février dernier. Les restrictions liées au COVID-19 ont limité les célébrations, mais sa fille Diane en a profité pour décorer sa galerie avec un panneau et des banderoles, et sa famille et ses amis sont passés en voiture en klaxonnannt. Elle dit que de nombreuses personnes ont téléphoné, dont certaines avec qui il n’avait pas parlé depuis plus de cinquante ans.

La journée a également été marquée par la visite du maire de Godmanchester, Pierre Poirier, qui a remis à M. Legault des certificats du premier ministre québécois François Legault et du premier ministre canadien Justin Trudeau, qui l’ont félicité pour cette étape importante. « Vous êtes un témoin privilégié des époques au cours desquelles s’est bâti le Québec moderne », a écrit le premier ministre du Québec. « J’espère que vos plus précieux souvenirs soient partagés avec les plus jeunes de votre entourage. Quel que soit leur âge, je suis certain qu’ils en profiteront ».

 

Laurent Legault habite toujours sa maison à Kensington, là où il s’est installé il y a plus de 70 ans. 
PHOTO Jake Kakebeeke

 

M. Legault a également reçu un certificat de la députée de Huntingdon, Claire IsaBelle, ainsi qu’un appel téléphonique.

M. Legault a certainement des histoires à partager. Il a grandi dans une famille de 12 enfants, qui a déménagé de leur maison de Saint-Louis-de-Gonzague à une ferme située le long de ce qui est maintenant la Route 138 en 1927, alors que M. Legault avait environ six ans. Il se souvient d’avoir fait le voyage à pied avec les animaux de la ferme à côté d’un chariot empilé avec les biens de la famille.

Plusieurs années plus tard, il s’est installé à Kensington avec sa femme et leur fille de deux ans. Il a sitôt acheté un bâtiment auprès d’un producteur laitier sur le même chemin, qu’il a converti en une station-service et un garage très fréquenté par les habitants de la région ainsi que par de nombreux Américains qui traversaient la frontière pour bénéficier de son expertise. Désormais, plus de 70 ans plus tard, il vit toujours chez lui et il se fait toujours un grand plaisir à réparer des voitures, encore aujourd’hui.

 

Latest stories

Graduation: Zoé Robidoux

The Gleaner

100 ans pour Marguerite Latreille

The Gleaner

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp

Profiter de 4 articles par mois gratuitement !

Notre communauté, notre journal !

Édition imprimée et accès numérique

L'accès numérique seul

pour seulement 60 $ par an. 

ne coûte que 40 $ par an.

Les dernières nouvelles et les nouvelles communautaires sont toujours gratuites !