The Gleaner
Communauté

Le Club de soccer d’Ormstown prend en charge le camp de jour municipal

Après une brève période d’incertitude à Ormstown quant à la disponibilité d’un camp de jour pour les jeunes cet été, la municipalité a annoncé qu’un organisme de remplacement s’est présenté pour diriger l’activité.

« Nous aurons un camp de jour, et il sera géré par l’association de soccer », a déclaré la mairesse d’Ormstown, Christine McAleer, qui admet qu’elle est particulièrement heureuse de cette nouvelle. « Ils nous ont fait une offre », dit Mme McAleer, qui ajoute que la ville a travaillé avec le club au cours des dernières semaines pour mettre au point un programme amusant et abordable au profit des parents qui travaillent cet été. « J’espère que les parents seront heureux », dit Mme McAleer, qui décrit l’association comme une organisation bien connue dirigée par des citoyens engagés et attentionnés.

La municipalité avait déjà mis de côté un budget pour le camp de jour lorsqu’elle a été informée que l’organisme Une Affaire de Famille n’était plus disposé à organiser l’activité. Un total de 22 000 $ sera maintenant versé au Club de soccer d’Ormstown. L’argent couvrira une boîte à lunch quotidienne incitative pour les moniteurs de camp et une subvention pour s’assurer que les frais restent raisonnables pour les parents, entre autres.

« C’était naturel pour nous », explique Eudes Loh, président de la fédération de football, qui souligne que le club travaille avec la population des jeunes depuis plus de 40 ans. « Nous avions déjà pensé à faire une activité plus intensive pendant l’été, alors quand nous avons vu qu’il y avait un besoin, nous avons approché la ville, dit-il.  Le club de soccer appartient à la communauté. Nous ne sommes que des administrateurs », poursuit-il, suggérant que le conseil d’administration voit l’opportunité comme un service communautaire qui apportera au club une visibilité supplémentaire. « Le soccer est une tradition à Ormstown », dit-il, ajoutant qu’il apprécie particulièrement le niveau de collaboration avec la municipalité. « Nous sommes partenaires. La ville fournit l’infrastructure et le soutien, et nous avons l’expertise nécessaire ».

Marie-Pier Hart, qui coordonne les activités de l’association, se dit également d’accord avec l’idée. Elle a déjà travaillé au camp de jour municipal et a beaucoup d’idées pour l’été prochain.  Par exemple, les matinées mettront l’accent sur le développement des habiletés de soccer, tandis que l’après-midi comprendra des activités de camp de jour plus typiques pour les campeurs âgés de 5 à 12 ans. Les jeunes adultes embauchés pour travailler au camp recevront une formation de moniteurs de camp et d’habiletés de base en soccer. Le camp comprendra également des services de garde pour les enfants qui ont besoin de soins en dehors des heures normales d’ouverture de 9 h à 16 h.

Plus de détails sur le camp de jour seront dévoilés au cours des prochaines semaines par la municipalité et sur la page Facebook du club de soccer.

Latest stories

Les services de post-aidance s’installent dans la région

The Gleaner

Des animaux de compagnie en pleine forme

The Gleaner

Cocos de Pâques et chocolats à profusion

The Gleaner

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp