The Gleaner
Nouvelles

Le derby de Saint-Chrysostome démolit les prévisions

Il ne restait plus une place de stationnement à Saint-Chrysostome le 22 juillet dernier alors qu’une foule massive s’est présentée pour le retour très attendu du derby de démolition. 

Alors que les prévisions météorologiques annonçaient des orages violents jusqu’au vendredi soir, les organisateurs Cynthia Hébert, Jamie Pouliot et Alexandre Monière ont pris le risque de tenir l’événement tel que prévu. « Dame nature était contre nous, alors on a dû trouver plusieurs plans B au cours de la semaine », explique Mme Hébert. Les champs entourant le site, qui avaient été désignés pour le stationnement, étaient trop humides. Quatre aires de stationnement ont donc été aménagées en partenariat avec des entreprises locales et un service de navette a été mis en place.

Heureusement, le ciel s’est dégagé et un peu de boue n’a pas perturbé les pilotes ni la foule. « On a doublé le nombre de spectateurs qu’on attendait, l’affluence était tout simplement incroyable », déclare Mme Hébert, notant que plus de 4 000 visiteurs étaient présents sur le site. Parmi eux, 87 pilotes ont pris part aux différentes catégories, qui ont vu 100 voitures finir leurs jours sur la piste. 

 

Le 22 juillet le derby de démolition a fait un retour réussi à Saint Chrysostome et plus de 4 000 personnes ont participé à cet événement dun jour PHOTOS Sarah Rennie

« On est très fatigués, mais on est très heureux », déclare Mme Hébert, qui souligne que l’événement a également permis d’amasser environ 1 000 $ pour les Aidants du Haut-Saint-Laurent grâce au tirage d’une voiture de derby, ainsi que plus de 5 000 $ pour la Société de la sclérose latérale amyotrophique du Québec.   

« C’était vraiment un gros effort d’équipe », dit Mme Hébert, qui reconnaît que l’événement n’aurait pas été aussi réussi sans l’équipe de 63 bénévoles qui ont veillé à ce que les choses se déroulent bien malgré la foule. Mme Hébert ajoute que les organisateurs sont également très reconnaissants de la collaboration de la municipalité de Saint-Chrysostome. « On est prêts à le refaire l’année prochaine », dit-elle, mais ils ont besoin de quelques jours de repos avant d’approcher la municipalité pour 2024. 

Latest stories

Des cyclistes s’aventurent sur les routes de la région

Départ de deux légendes

The Gleaner

Havelock s’apprête pour un scrutin cet automne

The Gleaner

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp