The Gleaner
Communauté

Le Dr Johnston prend sa retraite après des décennies de pratique

Après avoir soigné les animaux de la région pendant plus de 40 ans à sa clinique d’Ormstown, le Dr William Johnston prend sa retraite. Il explique qu’il a pris cette décision pour plusieurs raisons, entre autres parce qu’il souffre de troubles cardiaques depuis 14 ans et qu’il a dû ralentir son activité : « J’ai 74 ans et je pense que c’est une très bonne raison de prendre sa retraite », souligne-t-il. Il a obtenu son diplôme d’études vétérinaires en 1978 et n’a cessé de travailler depuis.

Le Dr Johnston souhaite vendre son entreprise; il possède actuellement trois bâtiments et il n’a pas envie d’agir à titre de propriétaire et de gérer des loyers. Pour l’instant, il cherche à vendre les trois propriétés et mettra ensuite sa clinique vétérinaire en vente en tant qu’entreprise. L’un de ses bâtiments présente une architecture unique : « Selon les caractéristiques des gens d’aujourd’hui, “l’auberge” est une antiquité. Elle n’a rien à voir avec ce que l’on peut voir de nos jours », explique-t-il.

Il a fermé sa clinique à la mi-février, mais fournira des ordonnances à ses clients tout au long du mois qui a suivi la fin des services. Il espère aussi donner un peu de temps à ses clients pour trouver un nouveau vétérinaire dans la région : « Les gens ont fait envoyer leur dossier à d’autres vétérinaires. J’ai transmis les informations, car je ne voulais pas qu’ils se retrouvent démunis », explique-t-il, ajoutant qu’il estime que nous sommes chanceux d’avoir de nombreux vétérinaires compétents dans la région.

 

a fermé sa clinique vétérinaire et prend sa retraite après plus de 40 ans de pratique PHOTO Gracieuseté de Dr William Johnston

 

La réaction de ses clients a été particulièrement positive : « Le nombre de personnes qui m’ont démontré leur positivité est incroyable. Je reçois des bouteilles, des notes, des cartes par la poste; je ne m’attendais pas à cela. J’avais une bonne cote dans les Pages Jaunes, mais je ne l’ai jamais prise au sérieux », confie-t-il. Pour de nombreux clients, le Dr Johnston était leur vétérinaire de longue date. Aujourd’hui, il est moins courant d’avoir une relation aussi étroite et durable avec un seul vétérinaire.

Le Dr Johnston se réjouit de pouvoir faire la grasse matinée pendant sa retraite. De plus, il mentionne qu’il « n’a pas la moindre idée » de ce qui l’attend. Il est incroyablement fier de la carrière qu’il a menée : « J’ai pu travailler encore 14 ans après avoir reçu un diagnostic de troubles cardiaques. C’est la disponibilité de la clientèle et la disponibilité de deux employés extraordinaires qui ont rendu cela possible », partage-t-il.

Il est reconnaissant envers cette clientèle et envers la communauté qu’il a pu servir si longtemps.

Latest stories

Un nouveau partenariat pour le Centre communautaire multiservices Un coin chez-nous

The Gleaner

Un résident de Saint-Anicet sort de sa retraite et de sa lutte contre le cancer

Une jeune de la région honorée pour son bénévolat

Ian Ward

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp