The Gleaner
Nouvelles

Le maire de Havelock démissionne en raison d’un environnement de travail toxique

Pour la deuxième fois en moins de trois ans, la municipalité de Havelock subit la démission de son maire.

La directrice générale de Havelock, Mylène Vincent, a déposé la démission officielle de Gérald Beaudoin au début de la séance ordinaire du conseil municipal du 6 mai, en même temps que celle du conseiller numéro six, Christopher Sherrington. Les deux postes ont ensuite été déclarés vacants.

M. Beaudoin a été élu au poste de maire lors de l’élection partielle du 20 novembre 2022, à la suite de la démission soudaine de Stéphane Gingras, qui avait remporté l’élection municipale de 2021, un an plus tôt.

M. Beaudoin avait déjà été maire de 1987 à 1992 et ce sont des membres de la communauté qui l’avaient approché pour qu’il se présente à nouveau. Il y avait des rumeurs selon lesquelles il y avait des problèmes à la table du conseil, et il a indiqué qu’il pensait être en mesure d’apporter une certaine aide.

« En septembre dernier, j’ai signalé un problème et suggéré plusieurs façons de le résoudre, mais malheureusement rien n’a été fait », explique M. Beaudoin. « J’ai décidé que des compétences autres que les miennes étaient nécessaires pour remédier à la situation », ajoute-t-il.

L’ancien maire admet qu’il hésitait à démissionner à ce moment-là, car il savait que cela déclencherait des élections. « À mon âge, il n’est pas bon de travailler dans un environnement toxique, dit-il en faisant référence à l’atmosphère qui régnerait autour de la table du conseil municipal. J’ai pensé que le plus tôt serait le mieux ».

M. Beaudoin se dit privilégié d’avoir travaillé avec Mme Vincent à la municipalité et remercie les membres de la communauté pour leur soutien durant son mandat de maire. « J’espère que des jours meilleurs s’annoncent pour Havelock », conclut-il.

Des élections partielles pour le poste de maire et le siège du conseiller numéro six auront lieu simultanément dans les semaines à venir. Toutefois, aucune date officielle n’a été annoncée. Mme Vincent affirme que la date sera confirmée le plus tôt possible, c’est-à-dire soit lors de la séance ordinaire du conseil municipal, prévue le 3 juin, soit lors d’une séance extraordinaire qui aura lieu plus tard en juin.

En attendant, le rôle de maire suppléant a été confié à la conseillère numéro un, Hélène Lavallée, qui a été nommée mairesse suppléante par résolution lors d’une séance spéciale tenue le 19 décembre 2023.

Latest stories

Investissement de 800 000 $ pour les emplois d’été

The Gleaner

Crise de santé : le CISSSMO ferme des lits et demande au public d’éviter les urgences

Le gouvernement provincial finance le compostage dans trois municipalités du HSL

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp