The Gleaner
Opinion

L’eau, une ressource vitale 

Au Québec, depuis 2017, le mois de juin est le mois de l’eau. Cette année, le thème choisi était « À la confluence des cultures et des traditions » ! Durant tout le mois de juin, il y aurait, à la grandeur du Québec, plein d’activités.

Alors, parlons un peu de l’eau… cette ressource vitale, indispensable pour l’environnement, la santé publique et le développement durable. Son importance et sa valeur nécessite un mode de gestion de l’eau capable d’assurer sa protection.

D’une part, la gestion de l’eau est essentielle pour assurer l’accès à l’eau potable. En effet, l’eau est très vulnérable à la contamination par diverses substances pouvant mettre en danger la santé et le bien-être de la population. Une bonne gestion de la ressource en eau garantit une eau potable de qualité à tous, tout en réduisant les risques de maladies liées à une eau contaminée.

D’autre part, la gestion de l’eau est cruciale pour préserver les écosystèmes aquatiques et terrestres. Les cours d’eau, les lacs et les milieux humides abritent une biodiversité riche et fournissent des services écosystémiques vitaux, tels que les fonctions écologiques, la régulation du climat, la purification de l’eau et les activités de loisirs. Une gestion durable de l’eau implique donc la préservation et la restauration de ces écosystèmes.

Enfin, la gestion de l’eau est étroitement liée à la gestion des ressources naturelles et à la lutte contre les changements climatiques. Différentes activités humaines tels que l’agriculture, l’industrie et l’urbanisation exercent une pression sur cette ressource ; augmentant ainsi les risques de pénuries et de conflits liés à l’eau. Ainsi, une gestion intégrée et durable de l’eau permet de prévenir les conflits et de promouvoir une utilisation efficace et durable de l’eau tout en renforçant la résilience face aux changements climatiques.

Au Québec, le mode de gestion de l’eau est la Gestion intégrée des ressources en eau par bassins versants. Adopté en 2002 en vertu de la Politique nationale de l’eau, cette approche prend en compte les enjeux à l’échelle du bassin versant pour favoriser une meilleure utilisation de l’eau et protéger les écosystèmes aquatiques et terrestres dans une perspective de développement durable.
Geneviève Audet
Directrice générale
OBV SCABRIC

Latest stories

Merci à la Vallée de la Châteauguay

La loi 57 : Protection des élus ou entrave à la liberté d’expression?

Invité - Opinion

Une administration saine est celle qui sait prévoir

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp