The Gleaner
Nouvelles

Les centres professionnels de formation répondent au boom dans le secteur de la construction

Le gouvernement du Québec a annoncé à la fin du mois d’octobre qu’il offrirait des formations rapides et rémunérées afin de répondre à l’augmentation de la demande pour des travailleurs qualifiés dans l’industrie de la construction. La Commission scolaire New Frontiers (CSNF) et le Centre de services scolaire de la Vallée-des-Tisserands (CSSVT) ont réagi rapidement à l’initiative du gouvernement et offrent maintenant des programmes de formation accélérée en construction et en ferblanterie.

« Le besoin se fait sentir immédiatement », déclare Michael Helm, directeur général de la CSNF, à propos de la pénurie actuelle de main-d’œuvre dans l’industrie de la construction. En réponse, la commission scolaire a ajouté deux nouveaux groupes de menuiserie qui commenceront en janvier au Centre de formation Chateauguay Valley Career Education Centre à Ormstown. Il y a 44 places au total pour les deux cours, qui auront lieu soit le jour, soit le soir. Les inscriptions sont ouvertes depuis une semaine à peine, et « elles sont presque toutes complètes à ce stade », indique M. Helm.

Le gouvernement espère former jusqu’à 5 000 nouveaux menuisiers, opérateurs d’excavateurs, opérateurs de machinerie lourde, techniciens en réfrigération et ferblantiers, c’est-à-dire ceux qui travaillent avec la tôle, au cours de l’hiver, afin qu’ils puissent commencer à travailler dès l’été prochain sur les chantiers de construction.

Pour encourager l’inscription à ces programmes accélérés, le gouvernement propose une mesure unique qui permettra aux étudiants de recevoir 750 dollars par semaine pendant qu’ils suivent une formation menant à l’obtenir d’un certificat d’études professionnelles. Sous certaines conditions, des bourses d’études peuvent également être accordées à ceux qui s’inscrivent à ces formations.

La CSNF a été autorisée à proposer d’autres cours dans le cadre de l’effort de formation du gouvernement, mais M. Helm explique qu’étant donné le court délai de six semaines, il était seulement possible d’organiser les cours accélérés en menuiserie. Il se réjouit toutefois que la CSNF puisse participer au programme. « Pour nous et pour les communautés à la recherche d’une main-d’œuvre qualifiée, cela va vraiment nous aider », déclare-t-il.

La CSSVT accepte également les inscriptions à son programme de formation intensive en ferblanterie au Centre de formation professionnelle du Suroît (CFPS) dans le cadre de l’initiative gouvernementale.

« Nous sommes heureux de pouvoir répondre aussi rapidement à l’annonce du gouvernement », déclare Suzie Vranderick, directrice générale de la CSSVT, qui souligne que le centre de services est fier de « mettre l’épaule à la roue pour contrer la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur de la construction ».

Latest stories

La grippe aviaire se répand chez les bovins

Franklin : les révélations du rapport d’audit

Un demi-million pour la vitalisation de la région

The Gleaner

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp