The Gleaner
Nouvelles

Les habitants de la région émerveillés par l’éclipse solaire totale

Le temps s’est arrêté, vers 14 h 15, le 8 avril, alors que les habitants de la région regardaient vers le ciel pour assister au début d’une éclipse solaire totale qui a plongé la région dans une obscurité momentanée; la lune et le soleil se sont unis glorieusement pour offrir un spectacle astronomique époustouflant.

« J’ai vu un trou noir entouré de feu », a déclaré un jeune spectateur, qui a assisté à l’événement céleste avec sa famille à l’occasion d’une fête de rue organisée à Elgin. « Le plus beau, c’était au moment de la bague en diamant, a-t-il ajouté avec enthousiasme. Quand la lumière est sortie de l’ombre de la lune comme une explosion » !

Son enthousiasme a été partagé par un autre habitant d’Elgin, l’astronome Pierre Tournay, qui a organisé l’événement, à l’intersection du chemin de la 3e-Concession et de la montée Wattie, après que le site d’observation de la Société d’astronomie du Planétarium de Montréal ait été jugé trop boueux.

« Ce n’est pas seulement une observation, c’est vraiment une expérience, a déclaré M. Tournay. Nous avons assisté à quelque chose de magnifique et de tout à fait unique », a-t-il souligné, tout en expliquant que chaque éclipse varie en fonction de l’alignement du soleil, de la lune et de la Terre. Ayant voyagé pour assister à des éclipses précédentes, il a noté que la couronne solaire n’était pas aussi grande que ce à quoi il s’attendait, mais qu’elle était tout de même magnifique. « Jupiter et Vénus étaient visibles, mais Mars et Saturne étaient cachées dans les arbres, à l’horizon », a-t-il ajouté.

 

A crowd of around 120 people gathered in Une foule denviron 120 personnes sest rassemblée à Elgin pour assister à léclipse solaire totale du 8 avril plusieurs jeunes observateurs du ciel ont profité des lunettes de protection pour observer le déplacement de la lune devant le soleil PHOTO Sarah Rennie

 

M. Tournay s’est dit particulièrement heureux d’avoir pu partager cette expérience avec un si grand nombre de voisins. Environ 120 personnes se sont rendues sur le site de l’événement, où plusieurs télescopes équipés de filtres solaires étaient à la disposition des visiteurs, qui ont ainsi pu observer de plus près et en toute sécurité la surface du soleil pendant les phases partielles de l’éclipse.

À Elgin, l’éclipse totale a commencé à 15 h 25 et a duré un peu moins de trois minutes. C’est à ce moment que les spectateurs ont pu retirer leurs lunettes solaires pour profiter du spectacle de la lune complètement auréolée par la couronne solaire. La température a chuté de plusieurs degrés à mesure que l’obscurité s’installait dans les champs, tandis qu’un merveilleux coucher de soleil était visible à l’horizon dans toutes les directions. Le spectacle s’est achevé à 16 h 36 avec le retour complet du soleil.

L’attrait de ces trois minutes d’éclipse totale a suffi pour que Stefan Pelletier, astrophysicien originaire de Hemmingford, vienne en avion depuis la Suisse, où il travaille en tant que chercheur postdoctoral au département d’astronomie de l’Université de Genève. « J’avais déjà assisté à quelques éclipses solaires partielles, mais c’était ma première éclipse solaire totale, et c’était une expérience extraordinaire », a-t-il raconté, précisant qu’il avait observé cet événement rare depuis le verger de sa famille, à Hemmingford, entouré de sa famille et de ses amis qui s’étaient également déplacés pour l’occasion.

M. Pelletier a obtenu son diplôme de l’École secondaire régionale Chateauguay Valley (CVR) en 2009 avant de poursuivre ses études à l’Université McGill, puis à l’Université de Montréal, où il a terminé ses recherches doctorales sur les exoplanètes en 2023. Selon lui, malgré ses connaissances approfondies de l’espace, l’expérience vécue a dépassé ses attentes.

« C’était stupéfiant de voir Jupiter et Vénus devenir visibles, et absolument incroyable de voir la couronne solaire à l’œil nu. Nous avons également pu voir des points rouges autour de la lune pendant la totalité, qui sont causés par l’activité magnétique du soleil. C’était spectaculaire ». M. Pelletier a également noté la baisse de température, le déplacement des vents et les changements de comportement des chiens et d’autres animaux.

 

Un éclat de lumière a émergé pour produire leffet dune bague en diamant pendant les premières secondes du mouvement de la lune séloignant du soleil après la totalité PHOTO Randy Rennie

 

M. Pelletier est retourné en Suisse peu de temps après l’éclipse. Il a expliqué que bien que l’expérience ait été entièrement pédagogique pour lui et n’ait fourni aucune donnée pour ses propres recherches, elle a permis à de nombreux autres chercheurs d’obtenir des mesures scientifiques uniques.

L’éclipse solaire pourrait inciter une nouvelle génération à poursuivre une carrière dans l’astronomie. Ce fut l’une des éclipses les plus regardées de tous les temps, la trajectoire de totalité de 200 kilomètres de largeur s’étendant sur plus de 14 700 kilomètres et traversant certaines des villes les plus peuplées d’Amérique du Nord. Le phénomène a débuté sur la côte pacifique du Mexique avant de se déplacer vers le nord-est sur plus d’une douzaine d’États, du Texas au Maine, avant d’atteindre le sud-ouest de l’Ontario, puis le Québec et finalement le Canada Atlantique.

La prochaine éclipse solaire totale ne se produira pas avant le 12 août 2026, date à laquelle les habitants du Groenland, de l’Islande, de l’Espagne, de la Russie et d’une petite partie du Portugal auront droit à un spectacle. Une éclipse partielle devrait également être visible dans certaines parties de l’Europe, de l’Afrique et de l’Amérique du Nord à cette même date.

Les chasseurs d’éclipses auront également les yeux rivés sur l’Afrique du Nord, où les astronomes prévoient une éclipse totale de plus de six minutes, au-dessus des grandes pyramides d’Égypte, le 2 août 2027.

 

Pendant la totalité la lune a complètement recouvert le soleil permettant à la majestueuse couronne solaire dêtre visible à lœil nu PHOTO Randy Rennie

 

La prochaine fois que les Canadiens pourront voir la lune recouvrir parfaitement le soleil sera dans 20 ans, lorsqu’une éclipse solaire totale passera au-dessus des provinces de l’ouest, notamment les Territoires du Nord-Ouest et l’Alberta.

Selon la NASA, une éclipse solaire annulaire, où la lune ne bloque qu’une partie de la lumière du soleil, sera visible au-dessus du Chili et de l’Argentine le 2 octobre prochain. Il existe actuellement un mouvement visant à envoyer des lunettes d’éclipse solaire légèrement usagées en Amérique du Sud, afin que les communautés moins fortunées de cette région puissent elles aussi connaître l’émotion que procure la vision d’un tel événement.

Les habitants de la région peuvent apporter leurs lunettes au forum Jour de la Terre qui se tiendra le 20 avril à l’école CVR, où les organisateurs s’associent à la Ferme Quinn et à Astronomes sans frontières pour s’assurer que les lunettes de protection seront réutilisées.

Latest stories

La grippe aviaire se répand chez les bovins

Franklin : les révélations du rapport d’audit

Un demi-million pour la vitalisation de la région

The Gleaner

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp