The Gleaner
Nouvelles

L’interdiction de stationner complique l’utilisation du sanctuaire d’oiseaux de Godmanchester

Traduit par Ian Ward

Les ornithologues savent depuis longtemps que l’un des meilleurs sites d’observation des oiseaux du sud-ouest du Québec se trouve le long d’une minuscule route de gravier à Godmanchester. Acheté par Protection des oiseaux du Québec en 2018, le sanctuaire d’oiseaux de la Montée Biggar est visité par des centaines d’amateurs d’ornithologie chaque année. L’apparition soudaine de panneaux d’interdiction de stationnement le long de la route au cours des dernières semaines a suscité des inquiétudes au sein de la communauté ornithologique, qui craint que ce site protégé ne soit désormais interdit.

 

Un oiseau rouge assis dans un feuillage vert
Des panneaux d’interdiction de stationnement ont été installés le long du sanctuaire d’oiseaux de la Montée Biggar, à Godmanchester, qui est un endroit populaire pour les ornithologues de tout le Québec PHOTO Sheldon Harvey

 

« Lorsque le terrain a été mise en vente, nous nous en sommes emparés très rapidement », explique Sheldon Harvey, de Protection des oiseaux du Québec, à propos des quelque 87 acres d’un habitat riche et diversifié composé d’une forêt à couvert fermé, de broussailles et de champs ouverts, ainsi que d’un petit ruisseau qui le traverse. Au cours des dix dernières années, des observations de plus de 185 espèces d’oiseaux ont été signalées sur le site, connu comme un point chaud sur le site Web E-Bird. Le 10 juillet, un ornithologue a observé 33 espèces en une seule visite.

M. Harvey indique que Protection des oiseaux du Québec travaille sur le site en effectuant des relevés d’espèces, en baguant des oiseaux et en organisant régulièrement des excursions. « Nous avons des gens qui travaillent sur un plan de gestion de la propriété afin de maintenir l’écosystème fragile », dit-il.

L’installation soudaine de panneaux d’interdiction de stationnement a eu lieu « sans aucun avertissement ni aucune explication pour nous, propriétaires fonciers sur la route », dit Harvey. Le groupe a demandé des explications à la municipalité de Godmanchester, mais n’a reçu aucune réponse. Le Regroupement Québec Oiseaux, l’organisme qui chapeaute tous les clubs d’ornithologie de la province, a été informé de la situation.

Le 6 juin dernier, le conseil municipal de Godmanchester a adopté une résolution visant à acheter les panneaux d’interdiction de stationnement. La décision reconnaît que la Montée Biggar est un endroit populaire auprès de la communauté des ornithologues mais allègue que les ornithologues qui y affluent se garent parfois des deux côtés de la route étroite, ce qui peut bloquer la circulation d’urgence et la circulation locale. Le conseil a approuvé l’installation des panneaux afin d’assurer une circulation efficace sur cette route rurale.  

M. Harvey confirme que Protection des oiseaux du Québec est très intéressé à rencontrer la municipalité pour expliquer l’importance de l’endroit pour la conservation et la recherche. « Nous avons les moyens d’atteindre la majorité des personnes qui se rendent sur place », insiste-t-il, affirmant qu’il y a certainement moyen de faire en sorte que tout le monde y trouve son compte.

Protection des oiseaux du Québec s’adressera également à la communauté locale pour la sensibiliser à l’importance du site. L’organisme sera présent à la foire de Huntingdon pour discuter de cette propriété unique. Le groupe espérait organiser des excursions sur le site à partir du terrain de la foire, mais il ne sera plus en mesure d’offrir cette possibilité éducative aux habitants de la région en raison de la nouvelle interdiction de stationnement.

Latest stories

Ormstown adopte un règlement pour encadrer l’utilisation des pesticides dans le village

Sarah Rennie

Un incendie détruit le restaurant Express 57 d’Ormstown; Des campagnes sont en cours pour aider le restaurant à retrouver sa gloire d’antan

Sarah Rennie

Le Gleaner se qualifie pour une bonne douzaine de prix

The Gleaner

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp

Profiter de 4 articles par mois gratuitement !

Notre communauté, notre journal !

Édition imprimée et accès numérique

L'accès numérique seul

pour seulement 60 $ par an. 

ne coûte que 40 $ par an.

Les dernières nouvelles et les nouvelles communautaires sont toujours gratuites !