The Gleaner
Bulletin météorologique

Météo de la vallée de la Châteauguay juin 2024

Malgré le « yo-yo » météorologique que nous avons connu en juin 2024, le mois s’est avéré chaud et humide dans l’ensemble. Le fait qu’il y ait eu 7 jours dans le mois où la température a dépassé 30°C a été compensé par deux nuits où la température au sol a été proche de zéro, 2°C la nuit du 15 juin et 4°C la nuit du 28 juin. 

La température moyenne du mois s’est établie à 20,2°C, en légère hausse par rapport à la semaine précédente (19,9°C), mais bien au-dessus de la normale pour l’ensemble du mois, qui est de 18,6°C. Le mois de juin 2024 a été le quatrième plus chaud des 57 dernières années, depuis que l’on tient des registres à la ferme d’Ormstown. Le mois le plus chaud a été 2005 (21,6°C), suivi de 2021 (21,0°C) et 1999 (20,6°C).

Avec le temps chaud, le nombre d’unités thermiques de maïs (UTM) a continué à s’agréger et a atteint 719 UTM pour le mois de juin, ce qui se compare bien à la normale de 655 UTM. Le total pour la saison qui a commencé le 19 mai est maintenant de 1008 UTM, et pour ceux qui ont réussi à planter du maïs dans la première moitié du mois de mai, le total accumulé sera jusqu’à 200 UTM plus élevé. Ces deux chiffres se comparent bien à la moyenne décennale de 1063 CHU.

Les pluies ont été assez régulières et parfois abondantes au cours de la dernière moitié du mois, ce qui a fait de juin un mois humide. Il est tombé 45 mm de pluie au cours de la dernière semaine de juin, ce qui porte le total du mois à 113 mm. Des flaques de surface sont visibles dans de nombreux champs et les cultures plantées plus tardivement, telles que le soja et les pois de conserve, présentent une teinte jaunâtre sur leurs feuilles, signe d’un excès d’humidité.

 

Jusquaux genoux dici le 1er juillet La saison 2024 est bien en avance sur le vieil adage qui permet de mesurer le rythme de croissance du maïs comme le démontre clairement Gordon Finlayson dans les champs de la ferme dOrmstown PHOTO Hugh Maynard

 

Tandis que le maïs profite de la chaleur et de l’humidité, le deuxième lot de fraises tarde à mûrir, retardé par les périodes de fraîcheur. Les bleuets ont commencé à faire leur apparition sur les étagères des kiosques agricoles de la région, et la récolte principale n’est plus qu’à quelques jours de soleil.

Le mois de juillet devrait être légèrement plus chaud que la normale, mais davantage en raison des nuits plus chaudes que des journées trop chaudes. Les maxima diurnes tout au long du mois devraient être principalement de 27-28°C avec seulement un jour atteignant 30°C. Les précipitations devraient être modérées, avec une activité orageuse accrue vers la fin du mois.

Latest stories

Météo de la vallée de la Châteauguay du 14 au 20 juillet 2024

Météo de la vallée de la Châteauguay    Du 7 au 13 juillet 2024

Météo de la vallée de la Châteauguay du 1er au 6 juillet 2024

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp