The Gleaner
Nouvelles

Nouveau projet domiciliaire à Huntingdon

Yanick Michaud/Gravité Média

« Construis-le et ils viendront. »
Le maire de Huntingdon, André Brunette est enthousiaste de voir le développement se dessiner dans sa municipalité. Un nouveau projet domiciliaire permettra d’accueillir de nouveaux travailleurs pour l’usine Rose Science. « L’usine va attirer de nouveaux travailleurs. Ça va prendre de nouvelles maisons. Nous avons toujours été une ville qui a su faire du développement industriel. Aujourd’hui nous prenons notre place et nous avons de nouvelles constructions. On attire de nouvelles personnes dans notre ville de plus en plus vibrante et accueillante », indique le premier magistrat.
Il assistait au lancement du nouveau projet domiciliaire West, piloté par Judy Pomminville. « Nous offrirons 13 immeubles locatifs, ce qui représente environ 150 appartements. Mais il y a eu une demande. C’est la raison pour laquelle nous aurons également des jumelés, des bungalows et des maisons unifamiliales », explique la courtier immobilier. Une soixantaine de terrains seront mis en vente.
Des incitatifs offerts
Alors qu’une cinquantaine de nouveaux employés ont été embauchés dans la phase 1 de l’usine de cannabis à Huntingdon, on attend une centaine d’autres ouvertures de poste en vue de la phase 2. « Tout ce qui a été construit récemment a trouvé preneur. On construit et les gens viennent. On ajoute des classes dans les écoles. Nous sommes très accueillants », lance le maire Brunette.
« L’économie va très bien au sein de la région du Haut-Saint-Laurent. Plus de 40 maisons ont été vendues en moins d’une année dans les projets domiciliaires en cours », affirme Judy Pomminville.
Et comme si ce n’était pas suffisant, le projet West offrira de beaux incitatifs aux nouveaux acheteurs. Plus de 17 modèles seront offerts par l’entrepreneur. Les bungalows unifamiliaux seront offerts à 211 000 $ taxes et ristournes incluses. Le terrain également. Quant aux jumelés standards, ils pourront partir à compter de 192 000 $ incluant les taxes et le terrain. « Sans compter que la municipalité offrira un congé de taxes municipales pour les quatre premières années. Ce sera idéal pour de premiers acheteurs », conclut Judy Pomminville.
Ainsi, les travaux devraient débuter en mars 2020 et les occupations pourraient s’amorcer l’automne prochain.

Latest stories

Des cyclistes s’aventurent sur les routes de la région

Départ de deux légendes

The Gleaner

Havelock s’apprête pour un scrutin cet automne

The Gleaner

1 Commentaire

Lorraine Plante 2020-01-16 at 11:27

Y aura-t-il des appartements 5 1/2 à louer dans ce projet ???
Merci !

Reply

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp