The Gleaner
Art de vivre Art de vivre

Nouvelle microbrasserie à Sainte-Barbe

Le phénomène des microbrasseries n’est pas nouveau au Québec et en Amérique du Nord — il existe depuis le milieu des années ’80 — mais il prend de plus en plus d’ampleur partout dans la province et surtout dans les régions plus éloignées des grands centres. “Nous constatons présentement une grande régionalisation des brasseries, ce qui donne un bel avantage à la clientèle locale en ce qui concerne la fraîcheur du produit et la facilité à se le procurer,” explique Alain Houle, un des propriétaires de la nouvelle microbrasserie Barabas, à Sainte-Barbe.

Au départ, l’établissement devait ouvrir en mars dernier mais avec la crise sanitaire, l’ouverture a été retardée de presque trois (longs) mois, jusqu’au 5 juin — et pour emporter seulement pour le moment.

Le but de la microbrasserie? En plus d’offrir des produits de grande qualité, Barabas veut se distinguer par son espace et son expérience unique. C’est Patrice Bougie, un des co-propriétaires, qui a eut l’idée d’ouvrir la microbrasserie. Passionné de bières, l’entrepreneur a visité plus de 300 microbrasseries. Aucun des associés n’ayant d’expérience comme maître brasseur, ils se mettent donc très vite en quête d’un consultant, et un ami leur recommande une personne reconnue dans le domaine, Benoit Mercier.

 

Les proprietaires de la microbrasserie Barabas sont (de gauche à droite): Sébastien Gaudreau, Benoit Mercier, Alain Houle et Patrice Bougie. PHOTO Courtoisie d’Alain Houle

 

Deux des partenaires sont résidents de Sainte-Barbe, municipalité en pleine expansion qui accueille avec joie le nouveau projet. La brasserie, qui se trouve sur la route 132 en direction de Salaberry-de-Valleyfield, a été construite sur un immense terrain de 900,000 pieds carrés et offre un cadre idyllique: l’accès à un étang, un terrain de volleyball, des tables de pique-nique et des jeux (à venir en 2021) ainsi qu’une belle terrasse, un salon de dégustation et, bien évidemment, la brasserie.

D’ici la fin de l’été, Barabas proposera huit types de bières. Les deux premières, faites début juin (une blonde et une ambrée) se sont écoulées en moins de deux jours au moment de l’ouverture officielle. Dans les prochaines semaines, la microbrasserie offrira une pale ale Américaine, une North East IPA, une blanche, une West Coast IPA, une milkshake IPA et une stout.

Alain Houle et ses partenaires tiennent à remercier tous les gens qui les ont soutenus durant le projet et espèrent que, avec la levée de certaines restrictions, les clients seront au rendez-vous afin de se rafraichir dans un endroit paisible et spacieux.

 

Latest stories

La caricature d’Eric Serre 18 mai 2022

Eric Serre

Photo de la semaine 18 mai 2022

The Gleaner

Jean-Pierre Mack, auteur-courage, lance son livre grâce au Centre de Formation de Huntingdon

Iris Delagrange

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp

Vous pouvez profiter de 4 articles par mois gratuitement, mais si vous êtes affamés de nouvelles de la région , nous vous encourageons à "acheter local" et aider à soutenir votre source de nouvelles locales.

Notre communauté, notre journal !

Recevez l'édition imprimée par courrier  (accès numérique complet inclus)

pour seulement 60 $ par an.

L'accès numérique seul ne coûte que 40 $ par an.