The Gleaner
Nouvelles

Parcs Canada ferme le centre d’interprétation d’un lieu historique

Les traditionnelles célébrations de la fête du Canada au lieu historique national de la Bataille-de-la-Châteauguay, à Très-Saint-Sacrement, n’ont pas eu lieu cette année. Suite à la décision de Parcs Canada de fermer définitivement le bâtiment, le centre d’interprétation n’a pas ouvert ses portes ce printemps.

Le site, géré par Parcs Canada, commémore la victoire des troupes canadiennes sur l’armée d’invasion américaine le 26 octobre 1813. Le centre d’interprétation a été ouvert en 1978 et a été conçu pour accueillir jusqu’à 18 000 visiteurs annuellement, mais au fil des années, le nombre de visiteurs a considérablement diminué.

Les informations contenues dans un plan directeur présenté en 2018 estiment que le centre d’interprétation nécessite des investissements de recapitalisation de plus de 600 000 $, notamment au niveau de la toiture et de la structure du bâtiment. Daniel Beaudin, gestionnaire des lieux historiques de l’Ouest du Québec pour Parcs Canada, explique que la baisse du nombre de visiteurs et les dépenses liées à la rénovation du centre, en plus des coûts d’exploitation élevés, ont été des facteurs déterminants dans la décision du gouvernement à l’égard du site.

M. Beaudin confirme que, bien que le centre soit maintenant fermé au public, le site, qui comprend l’aire de pique-nique le long de la rivière Châteauguay, le monument de l’obélisque et le sentier entretenu du champ de bataille, demeurera accessible. « Nous envisageons une utilisation assez différente et très axée sur le plein air. Nous n’avons encore rien décidé, mais c’est l’une des possibilités », a-t-il expliqué.

 

Le centre dinterprétation du lieu historique national de la Bataille de la Châteauguay à Très Saint Sacrement est maintenant fermé au public PHOTO Sarah Rennie

 

Pendant ce temps, Parcs Canada a commencé à démonter les expositions du centre d’interprétation. M. Beaudin précise que certains panneaux et artefacts seront entreposés par l’agence gouvernementale, mais que « [le ministère de] la Défense nationale a également été approché pour que de nombreux objets, notamment ceux appartenant à Charles-Michel de Salaberry, soient entreposés au Manège militaire du Royal 22e Régiment ».

En ce qui concerne le centre lui-même, M. Beaudin laisse entendre que Parcs Canada procède actuellement à l’évaluation de l’intérêt régional pour l’utilisation du bâtiment. « Nous en sommes à la première phase », dit-il, précisant que des discussions ont été entamées avec la MRC du Haut-Saint-Laurent et les représentants élus afin de déterminer la meilleure solution possible pour l’avenir du bâtiment.

M. Beaudin insiste sur le fait que Parcs Canada continuera à commémorer la bataille de la Châteauguay sur le site et espère offrir davantage de contenu en ligne, y compris l’information contenue dans la borne généalogique située dans le centre d’interprétation. Il est également possible d’offrir des présentations à distance aux enfants par l’entremise du programme Écoles en réseau de Parcs Canada.

« Cela nous permettra de parler de la bataille de la Châteauguay et de sensibiliser les gens à l’importance de cet événement, mais d’une façon différente », explique M. Beaudin.

Latest stories

Des cyclistes s’aventurent sur les routes de la région

Départ de deux légendes

The Gleaner

Havelock s’apprête pour un scrutin cet automne

The Gleaner

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp