The Gleaner
Nouvelles

Plus d’éoliennes à Hemmingford

Plus de 70 personnes ont assisté à une consultation publique organisée par Kruger Énergie le 29 avril, la MRC des Jardins-de-Napierville et le Conseil Mohawk de Kahnawà:ke portant sur le projet d’énergie éolienne Les Jardins. La réunion avait lieu au Centre récréatif d’Hemmingford.

Le projet de 147 mégawatts prévoit la construction d’un réseau de 21 éoliennes dans les municipalités de Saint-Patrice-de-Sherrington, Saint-Édouard et Saint-Michel.

Les habitants ont été surpris d’apprendre que Kruger Energy ne prévoyait plus de construire deux éoliennes dans le canton d’Hemmingford, bien que la municipalité soit toujours impliquée puisque l’électricité sera acheminée par une nouvelle sous-station qui sera construite sur le territoire.

Jean-Robert Poulin, directeur du développement de projets pour Kruger Énergie, a souligné que le projet est encore en phase de planification et pourrait évoluer en fonction des études d’impact, des exigences réglementaires et des consultations avec les communautés locales.

M. Poulin a confirmé qu’une étude d’impact sur l’environnement – comprenant plusieurs études et modèles sonores, une analyse des ombres, une étude du paysage comprenant une analyse de la visibilité et des simulations visuelles, une évaluation archéologique, ainsi que des inventaires biologiques – sera finalisée avant la fin de l’année.

 

Des citoyens ont posé des questions lors dune consultation publique organisée par Kruger Énergie sur le projet de parc éolien Les Jardins qui a eu lieu le 29 avril au centre récréatif de Hemmingford PHOTO Sarah Rennie

 

Les premières présentations seront également soumises au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) et à la Commission de protection du territoire agricole (CPTAQ) d’ici le mois de décembre. Le processus d’approbation et de délivrance des permis devrait durer une bonne partie de l’année 2026.

La construction devrait débuter en 2027 et Kruger Énergie prévoit que le parc éolien sera opérationnel en décembre 2028.

De nombreuses préoccupations ont été exprimées concernant les coûts, le processus d’évaluation, l’emplacement des éoliennes, le suivi et le démantèlement éventuel des éoliennes. Plusieurs

participants ont indiqué que la réunion aurait pu être mieux annoncée à l’avance.

La prochaine consultation devrait avoir lieu avant la finalisation de l’étude d’impact, en novembre, et une autre avant le début de la construction, en avril 2027.

Latest stories

La grippe aviaire se répand chez les bovins

Franklin : les révélations du rapport d’audit

Un demi-million pour la vitalisation de la région

The Gleaner

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp