The Gleaner
Art de vivreArt de vivre

Quand cheval rime avec relaxation et bien être

Née à New York de parents Ougandais, Losira Okelo est propriétaire de l’entreprise BoCheval située à Elgin, au centre Équestre Vithalie. Depuis son enfance, elle partage une relation particulière avec les chevaux. Après une période de bénévolat dans une ferme équestre ainsi qu’une ferme thérapeutique, elle devient spécialiste équine certifiée en santé mentale et en apprentissage.

« J’ai fondé BoCheval parce que je voulais que les gens de tous les horizons, qui n’avaient pas d’expérience avec les chevaux, ressentent par eux-mêmes ce que ces animaux peuvent faire pour chacun de nous d’une manière unique », partage Mme Okelo.

Techniques et ateliers

BoCheval offre des programmes amusants et engageants afin de découvrir les effets et les capacités qu’un cheval peut avoir sur le bien-être mental et sur les expériences de vie sans expérience d’équitation.

Les activités non liées à l’équitation avec des chevaux approfondissent les liens entre les membres de la famille, les couples et les amis. 

« C’est une conversation entre vous et l’animal, explique la spécialiste. Nul besoin de savoir le monter ou d’avoir une expérience préalable avec lui, il suffit d’être curieux et de vouloir en savoir plus sur les chevaux et sur le bien être personnel ou professionnel ».

 

Losira Okelo est à la tête de BoCheval qui propose des expériences dapprentissage non montés assistées par des chevaux à Elgin PHOTO BoCheval

 

Les sessions peuvent se faire seules, en paires ou en groupe. Les séances et programmes sont personnalisés en ce qui concerne les besoins de chaque individu ou groupe et il existe des séances de 60 minutes et 90 minutes pour les particuliers et les groupes.

BoCheval offre également des forfaits de cinq sessions, qui seront bientôt disponibles sur leur site Web. Les entreprises sont également invitées à essayer leur exercice de liaison d’équipe ainsi que programment pour promouvoir la résilience et les compétences en gestion d’équipe.

« Il y a ici beaucoup de percées créatives et de communication pour les équipes lorsque vous travaillez avec des chevaux parce que vous travaillez avec un animal sans jugement, commente la propriétaire ».

Elle commente également que sur le plan individuel, le temps passé avec un cheval qui ne fait pas d’équitation permet de se détourner du stress de la vie et « de vivre le confort et le réconfort ».

Pourquoi les chevaux ?

« Tout d’abord parce qu’ils acceptent chaque être humain exactement comme ils sont, évoque Mme Okelo. Ils ne se soucient pas de vos vêtements, de vos antécédents, de votre couleur ou de votre statut social, choses que nous, les humains, jugeons injustement ».

Elle confie également que ce qu’il y a d’unique chez les chevaux, c’est qu’ils comprennent nos intentions et nos sentiments sans avoir besoin d’utiliser la parole. Il suffit d’être « honnête sur nos sentiments et sur nos intentions ».

Lorsqu’on lui demande pourquoi le nom BoCheval ? Mme Okelo répond : « Bocheval est nommé d’après Bo, un cheval que j’ai rencontré en 2018. Malheureusement, en 2021, il a été atteint d’une forme agressive de cancer et il a dû être euthanasié. Bo a donné ses meilleures qualités également à tous, qualités que j’aspire à embrasser aussi bien. Avec son décès, je savais que mon entreprise nouvellement développée devrait avoir son nom ». 

Pour en connaître plus sur BoCheval, nous vous invitons à consulter leur site internet : https://bocheval.com/

Latest stories

Le partage d’histoires, le 15 mai 2024

Un rodéo à guichets fermés ouvre la saison à Ormstown

La caricature d’Eric Serre 15 mai 2024

Eric Serre

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp