The Gleaner
Nouvelles

Ré-apprivoiser la région cet été



Le prix à la pompe vous a fait repenser vos projets de voyage en voiture ? Pourquoi ne pas économiser cet été, le temps de redécouvrir tout ce que le Haut-Saint-Laurent vous offre ? Avec la levée des mesures de santé publique, il n’y a jamais eu de meilleur moment pour redécouvrir l’exceptionnelle diversité et l’accessibilité des événements et des attractions disponibles ici même.

Les restrictions et la réglementation ont durement frappé le secteur du voyage au cours de la pandémie. Nous avons dû chercher plus près de chez nous pour combler notre besoin d’air frais et pour échapper au confinement, tout en respectant la distanciation sociale. Au fil de la pandémie, nous avons eu recours aux plats à emporter pour soutenir les restaurants locaux ; nous avons renoué avec la nature et les souvenirs d’enfance de la cueillette des petits fruits et des pommes ; et dans bien des cas, nous avons fait de nouvelles découvertes à même nos villes et villages. Avec un retour près de la normale cet été, il est important de ne pas oublier ces entreprises qui nous ont diverti, nourri, et nous appuyé il n’y a pas si longtemps. La région regorge de hameaux cachés et d’intersections éclectiques qui abritent des cafés, des pubs, des brasseries, des vignobles et des restaurants, ainsi que des boutiques et des magasins de quartier qui valent bien un détour sur les routes secondaires.

 

Des balles de foin comme celles-ci parsèmeront bientôt le paysage rural de la région, signe certain que l’été est arrivé. (PHOTO Yvonne Lewis Langlois)

 

Le tourisme local est synonyme de soutien à l’économie de notre région. La région croît, se diversifie et se développe à grande vitesse, et de nouvelles entreprises intéressantes voient le jour un peu partout dans notre campagne. Il existe plusieurs outils pour aider les habitants à découvrir la richesse des options à proximité ; par exemple, le réseau du Circuit du Paysan comprend de nombreuses entreprises locales et a développé une fonction sur son site web qui permet aux visiteurs de planifier un itinéraire en fonction de leurs intérêts et des activités à proximité. L’Union des Producteurs Agricoles met régulièrement à jour les fermes et les entreprises agroalimentaires locales figurant sur sa carte interactive, qui est disponible en téléchargeant l’application Mangeons Local plus que jamais.

Ceux qui cherchent moins à se restaurer qu’à s’aventurer trouveront également des attractions uniques dans la région. La Réserve nationale de faune du lac Saint-François est une merveille pour les ornithologues, les kayakistes et les amateurs de plein air. Les cyclistes apprécieront le défi de pédaler sur la Covey Hill, où plusieurs entreprises locales offrent des arrêts de vélo et du stationnement. La rivière Châteauguay et les eaux claires du lac Saint-François sont parfaites pour pagayer, que ce soit en canot, en kayak ou en planche à pagaie.

Sur le plan culturel, la région est imprégnée d’histoire. Le site archéologique et centre d’interprétation Droulers/Tsiionhiakwatha à Saint-Anicet est maintenant ouvert au grand public pour sa 22e saison ; il continue d’offrir l’expérience d’immersion la plus authentique qui soit dans la société iroquoienne du 15e siècle, avec ses maisons longues, son jardin traditionnel et son exposition sur les Kionhekwa. Les amateurs d’histoire voudront également inscrire le 18 juin sur leur calendrier comme date d’ouverture de la saison du lieu historique national de la Bataille-de-la-Châteauguay à Très-Saint-Sacrement.

C’est trop facile de passer à côté de la chance que nous avons de vivre dans une région aussi riche. Ai-je négligé de mentionner nos foires agricoles d’Ormstown, de Huntingdon et de Havelock qui sont de retour après une pause de deux ans, ainsi que plusieurs festivals et grands événements ? Cela vaut vraiment la peine de « penser local » cette saison, car il n’y a tout simplement pas de meilleur endroit pour vivre ou voyager cet été que dans notre région, bien à nous.

Latest stories

Ormstown adopte un règlement pour encadrer l’utilisation des pesticides dans le village

Un incendie détruit le restaurant Express 57 d’Ormstown; Des campagnes sont en cours pour aider le restaurant à retrouver sa gloire d’antan

Le Gleaner se qualifie pour une bonne douzaine de prix

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp

Profiter de 4 articles par mois gratuitement !

Notre communauté, notre journal !

Édition imprimée et accès numérique

L'accès numérique seul

pour seulement 60 $ par an. 

ne coûte que 40 $ par an.

Les dernières nouvelles et les nouvelles communautaires sont toujours gratuites !