The Gleaner
Nouvelles

Sarah Lefort intègre l’équipe professionnelle de hockey de Montréal

Le 2 janvier dernier, Sarah Lefort, originaire d’Ormstown, a foulé la glace vêtue d’un chandail de la LPHF de Montréal lors du début de la saison inaugurale de la Ligue professionnelle de hockey féminin (LPHF), face à Ottawa. Montréal a remporté le match grâce à un but spectaculaire en prolongation devant une foule record de 8 318 partisans, record éclipsé quelques jours plus tard lors du match de la LPHF Montréal au Minnesota à peine quelques jours plus tard.

Les listes officielles des six équipes composant la ligue ont été annoncées le 12 décembre, 26 joueuses ayant été nommées dans chacune des équipes, c’est-à-dire Boston, Minnesota, Montréal, New York, Ottawa et Toronto.

Mme Lefort, 29 ans, qui a joué pour la Force de Montréal au cours de la saison 2022-2023 de la Fédération première de hockey, a accepté une invitation au camp d’entraînement de la LPHF de Montréal en novembre et a signé un contrat de joueuse avec la ligue.

 

PHOTO LPHF de Montréal

 

Le 13 janvier prochain, elle se joindra à ses coéquipières, notamment la capitaine Marie-Philip Poulin et les athlètes de l’équipe olympique canadienne Laura Stacey, Erin Ambrose et Ann-Renée Desbiens, pour le match d’ouverture à domicile contre Boston à l’Auditorium de Verdun.

Mme Lefort, qui joue au poste d’attaquante, est une figure importante du hockey professionnel féminin canadien et de son développement depuis des années. L’ancienne membre de l’équipe nationale canadienne des moins de 18 ans a joué avec les Canadiennes de Montréal pendant trois saisons au sein de la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF) après avoir évolué au sein de la NCAA avec l’Université de Boston.

Après la dissolution de la LCHF en 2019, elle a joué pendant trois saisons au sein de l’Association des joueuses de hockey professionnel, une organisation à but non lucrative qui défendait et promouvait le hockey professionnel féminin. La saison dernière, elle a été capitaine adjointe de la Force de Montréal, marquant 10 points en 17 matchs. La Fédération première de hockey a été dissoute en juillet dernier pour permettre la création de la LPHF.

 

Sarah Lefort originaire dOrmstown a signé un contrat avec la LPHF de Montréal et participera à la saison inaugurale de la Ligue professionnelle de hockey féminin PHOTO LPHF de Montréal

 

Au total, 157 joueuses représentant une douzaine de pays différents ont été inscrites sur les listes pour la saison inaugurale de la nouvelle ligue. « L’énergie positive, la qualité du talent et des habiletés de toutes les équipes, ainsi que la compétition féroce qui s’est déroulée lors des échanges à notre camp d’évaluation pré-saison à Utica, dans l’État de New York, étaient un signe prometteur de ce que les amateurs de la LPHF pourront apprécier lorsque la rondelle tombera en janvier », a déclaré Jayna Hefford, vice-présidente principale des opérations hockey de la LPHF.

« Parmi les retombées du camp, on note l’engagement de la ligue à offrir des occasions supplémentaires aux joueuses de faire partie de la LPHF cette saison, ce qui a mené à la décision d’augmenter le nombre de réservistes de deux à trois joueuses par équipe, et cela se reflète dans toutes les listes finales », a ajouté Mme Hefford.

Cette ouverture à l’idée d’offrir de meilleures perspectives aux joueuses a permis à la LPHF de Montréal de signer Mélodie Daoust, une légende du hockey de Salaberry-de-Valleyfield, à titre de joueuse de réserve pendant qu’elle continue de diriger le programme de hockey féminin du Collège Bourget à titre d’entraîneure-chef. Elle a été invitée au camp d’entraînement de la LPHF de Montréal et s’entraînera régulièrement avec l’équipe au cours de cette première saison.

New York a remporté le premier match de la saison régulière de l’histoire de la LPHF, le jour de l’An, contre Toronto, au Mattamy Athletic Centre. Les six équipes joueront leur premier match à domicile au cours des deux premières semaines de janvier.

Latest stories

Investissement de 800 000 $ pour les emplois d’été

The Gleaner

Crise de santé : le CISSSMO ferme des lits et demande au public d’éviter les urgences

Le gouvernement provincial finance le compostage dans trois municipalités du HSL

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp