The Gleaner
Nouvelles

Sarah Lefort : une Force dans le hockey féminin



Native d’Ormstown, Sarah Lefort a sauté sur la glace le 5 novembre dernier pour le lancement de la saison de la nouvelle équipe Montréalaise de hockey féminin professionnel dans la Premier Hockey Federation.

L’une des deux capitaines adjointes de la Force de Montréal, Mme Lefort dit qu’elle a beaucoup de plaisir et qu’elle est heureuse de revenir jouer à Montréal. « C’est de loin l’une des meilleures villes de hockey, dit-elle, expliquant que les fans de Montréal ont une certaine intensité. Cela fait tout simplement partie de la culture d’ici, et une partie de cela se répercute sur le jeu féminin », poursuit-elle, notant qu’une base fidèle de partisans se développe déjà, dans le contexte de l’effondrement de la Ligue canadienne de hockey féminin en 2019, et la dissolution de son ancienne équipe, les Canadiennes de Montréal.

La jeune vétérane affirme qu’elle et ses coéquipières ont hâte de ramener les partisans à la patinoire et de les assaisonner au hockey féminin. La saison inaugurale de la Force se déroulera presque entièrement sur la route, 23 des 24 matchs à domicile ayant lieu dans des arénas de la province afin de rendre le jeu plus accessible. Le match le plus proche pour les amateurs de la région aura lieu le 26 novembre à l’Auditorium de Verdun.

 

Adult female hockey player in Force team uniform.
Sarah Lefort est actuellement capitaine adjointe de la nouvelle équipe de hockey professionnelle de Montréal, la Force. PHOTO Courtoisie, Force de Montréal

 

Selon Mme Lefort, la Premier Hockey Federation est un pas dans la bonne direction pour le hockey féminin. Le plafond salarial a été relevé et il y a un calendrier fixe de matchs. « On a toujours joué au hockey parce qu’on aime ça, mais c’est la première fois qu’on joue de façon professionnelle », dit-elle. De nombreux joueurs ont gardé d’autres emplois, mais « nous sommes rémunérées pour les 20 à 25 heures minimum que nous consacrons chaque semaine ».

Mme Lefort joue au hockey depuis l’âge de quatre ans, d’abord à Huntingdon, puis à Valleyfield. Elle a ensuite joué pour l’Université de Boston avant d’être repêchée au 8e rang général en 2015 par les Beauts de Buffalo. Elle a joué pour les Canadiennes de Montréal de 2016 à 2019, avant de rejoindre l’Association des joueuses de hockey professionnel féminin. Elle dit apprécier le sentiment d’appartenance à une équipe. « Nous sommes là les unes pour les autres, et c’est un aspect génial de la vie ».

Pour ce qui est de faire pression pour une meilleure reconnaissance des sports féminins et des ligues qui existent, Mme Lefort se dit confiante que cela arrivera un jour ou l’autre. « Pour beaucoup de personnes avec qui j’ai joué, c’est ce qu’elles espéraient. Nous sommes simplement chanceuses d’en faire partie « explique-t-elle, tout en affirmant qu’elles jettent les bases de quelque chose qui ne fera que croître.

Latest stories

Un safari hivernal enchanté à découvrir à Hemmingford

Trois organisations communautaires lancent des programmes de dons planifiés

Élection partielle : un « nouveau » maire prête serment à la municipalité de Havelock

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp

Profiter de 4 articles par mois gratuitement !

Notre communauté, notre journal !

Édition imprimée et accès numérique

L'accès numérique seul

pour seulement 60 $ par an. 

ne coûte que 40 $ par an.

Les dernières nouvelles et les nouvelles communautaires sont toujours gratuites !