The Gleaner
Opinion

Saviez-vous que le Gleaner vous appartient ?

Bon, pas dans le même sens qu’on possède une maison ou une voiture, mais en tant que membre ou abonné, vous avez un intérêt dans le Gleaner en tant que véritable «  média communautaire ».

Au moment de la relance du Gleaner en 2019, les droits ont été transférés aux Chateauguay Valley Community Information Services (CVCIS), un organisme à but non lucratif. Le journal fonctionne comme une entreprise, mais tout excédent est réinvesti dans la publication plutôt que d’être émis sous forme de dividende aux actionnaires. Le Gleaner est véritablement « par et pour » la communauté.

Le soutien apporté au Gleaner a été tout simplement fantastique, surtout dans le contexte de la pandémie et de la turbulence générale des opérations médiatiques dans le monde. La situation économique est précaire pour les petites publications communautaires, qui se trouvent partout dans l’ombre des mastodontes Google et Facebook. C’est pourquoi le Gleaner redoublera d’efforts dans les mois à venir pour promouvoir ses abonnements et ses ventes au détail.

Le Gleaner ne serait pas réellement « communautaire » sans ses bénévoles et ses donateurs. Le Gleaner a également eu la chance de pouvoir compter sur un noyau solide d’employés pour assurer un contenu de qualité à toutes les deux semaines et sur le site Web. Le fait de disposer d’un personnel expérimenté a rendu la tâche de relancer et de maintenir le Gleaner d’autant plus facile dans le contexte de la pandémie. Leur travail acharné a déjà été récompensé par plusieurs prix et constituera un élément clé à mesure que le Gleaner s’efforcera d’accroître sa présence numérique en tant que diffuseur de nouvelles régionales.

Il est important de souligner l’aide apportée par les gouvernements du Canada et du Québec – il ne fait aucun doute que le Gleaner n’aurait pas survécu à la récession économique de 2020 qui a suivi la pandémie. Le Gleaner a bénéficié de la publicité COVID et des mesures spéciales des deux paliers de gouvernement, ainsi que de l’accès à des fonds de planification et à des stagiaires qui l’ont aidé à traverser le pont vers l’autre côté du gouffre de la pandémie.

Ayant récemment reçu l’approbation du statut d’organisme de bienfaisance, votre journal communautaire pourra bientôt émettre des reçus déductibles d’impôt pour les dons, à l’instar d’autres publications notables comme La Presse. On prévoit que cette nouvelle mesure sera une importante source de revenus pour compléter les abonnements et la publicité dans la transition vers le « numérique en tête».  Hugh Maynard, éditeur

Latest stories

Quand les gens oublient la bienveillance

Invité - Opinion

Ce casse-tête aux pièces manquantes

Invité - Opinion

L’homophobie présente au quotidien

Invité - Opinion

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp

Profiter de 4 articles par mois gratuitement !

Notre communauté, notre journal !

Édition imprimée et accès numérique

L'accès numérique seul

pour seulement 60 $ par an. 

ne coûte que 40 $ par an.

Les dernières nouvelles et les nouvelles communautaires sont toujours gratuites !