The Gleaner
Art de vivreArt de vivre

Un concert à Hemmingford permet de récolter des fonds pour la littéracie

Les dimanches à Hemmingford sont habituellement très tranquilles, mais ce n’était pas le cas le dimanche 18 février, alors que le stationnement de l’église catholique St-Romain était rempli à pleine capacité. La Bibliothèque communautaire de Hemmingford, en collaboration avec Scholastic Canada, la Caisse Desjardins et les municipalités du village et du canton de Hemmingford ont collaboré à l’organisation d’un concert-bénéfice.

 

<span class=s2>Vue du balcon de léglise Saint Romain lors de lentrée en scène dIsabelle Ricard avec Otto Venti PHOTOS Yvonne Lewis Langlois<span>


Il s’agit de la quatrième année du projet de littéracie, qui offre un livre à chaque élève des écoles primaires anglophone et francophone d’Hemmingford. Les livres sont destinés à être lus pour le plaisir et sont offerts en soutien à la Journée mondiale du livre de l’UNESCO, qui préconise que les enfants aient le choix de lire ce qu’ils ont envie de lire.

Céline Daignault, présidente de la bibliothèque communautaire d’Hemmingford, a accueilli les invités à l’entrée de l’église. Au fur et à mesure de leur arrivée, les usagers ont déposé leurs dons dans une boîte située à l’entrée de l’église. La foule d’un peu plus d’une centaine de personnes était bavarde, car les gens visitaient leurs voisins et leurs amis.

Le musicien Alain Lefebvre était le maître de cérémonie de cet événement. Il a remercié tous les participants pour leur soutien et a présenté les musiciens qui étaient rassemblés sur l’autel principal de l’église. Céline Daignault s’est jointe à lui pour exprimer sa gratitude à toutes les personnes présentes, mais aussi pour remercier les nombreux bénévoles qui animent la bibliothèque, qui fête cette année ses 50 ans d’existence.


La musique

Otto Venti, un ensemble de huit instruments à vent, s’est produit en premier. L’ensemble est composé de deux hautbois joués par Jean-Michel Dubois et Anne Lise Sarter ; deux clarinettes jouées par Caroline Morin et Jean-François Beaubien ; deux bassons joués par Philip De Quehen et Jade Jolicoeur, et deux cors joués par Denis Bellemare et Alain Lefebvre.

 

<span class=s2>Otto Venti est dirigé par Jocelyn Veilleux<span>


L’ensemble dirigé par Jocelyn Veilleux a interprété le thème « Danses et folklore », en commençant avec l’interprétation de deux danses hongroises de Johannes Brahms. Il a ensuite été rejoint par la mezzo-soprano Isabelle Ricard, qui s’est approchée du micro pour interpréter les Kindertotenlieder#1.

Cette œuvre de Gustav Mahler est basée sur des poèmes de Friedrich Rückert.

 

<span class=s2>Isabelle Ricard <span><span class=s2>était<span><span class=s2> accompagnée par le pianiste Pierre McLean<span>


Isabelle Ricard fait partie du chœur de l’Orchestre Symphonique de Montréal et se produira avec Les Grands Ballets Canadiens et l’Opéra de Montréal plus tard cette année. Avec son partenaire Normand Guénette, elle est également propriétaire du vignoble Le Chat Botté à Hemmingford.

Mme Ricard a interprété cinq chansons, accompagnée au piano par Pierre McLean. Sa voix ample et riche a parcouru Les Chemins de l’Amour de Francis Poulenc pour se terminer par un très dramatique O Ma Lyre immortelle de Charles Gounod.

Pour la quatrième partie du concert, Otto Venti est revenu sur scène pour interpréter les quatre mouvements de la Symphonie n° 7 de Beethoven pour le grand final. Le public s’est levé pour acclamer les musiciens lors de leurs derniers saluts pour clore la soirée.

Latest stories

D’un foyer à l’autre Le 3 avril 2024

The Gleaner

Le partage d’histoires, le 3 avril 2024

La caricature d’Eric Serre 3 avril 2024

Eric Serre

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp