The Gleaner
Nouvelles

Un nouveau parc à Dundee renforce la communauté

« C’est avec beaucoup de fierté que nous vous présentons ceci aujourd’hui », a déclaré Linda Gagnon, mairesse de Dundee, lors d’un discours prononcé devant une centaine de citoyens, alors que la municipalité inaugurait officiellement son nouveau parc, qui comprend des structures de jeu et une aire multisports, le 3 septembre. L’événement coïncidait avec la fête des citoyens de Dundee, de retour pour la première fois depuis le début de la pandémie ; les résidents ont eu droit à une épluchette de blé d’Inde et à des hot-dogs gratuits dans le nouveau parc.

L’ancien conseiller municipal, Yves Lalonde, a été le fer de lance du projet de parc, dont la réalisation a pris près de trois ans : « On espère que le parc contribuera à revitaliser la communauté et à créer un sentiment d’appartenance », précise-t-il à propos du projet qui a coûté environ 250 000 $. La municipalité a pu bénéficier d’un financement par le biais du Fonds pour le développement des collectivités du Canada (anciennement connu sous le nom de Fonds de la taxe sur l’essence), faisant de sorte que la municipalité n’ait payé que 25 000 $, soit 10 % du total.

 

People looking at the new park that includes
Linda Gagnon mairesse de Dundee sest adressée aux citoyens lors de linauguration officielle du nouveau parc et des structures de jeu de la municipalité le 3 septembre PHOTO par Sarah Rennie

 

M. Lalonde, qui est l’époux de Mme Gagnon, affirme que beaucoup de choses ont changé à Dundee depuis qu’ils y ont emménagé il y a 40 ans : « Nous avons connu le déclin », a-t-il affirmé, rappelant que la communauté était autrefois pleine de vie. Heureusement, il a l’impression que ce sentiment de vitalité commence à renaître.

Dans son discours aux résidents, la mairesse Gagnon a cité le parc comme étant un exemple de ce qui peut se produire lorsque les citoyens choisissent de s’impliquer dans leur municipalité. M. Lalonde confirme que les résidents ont investi beaucoup de temps bénévolement dans le parc : « Nous avons pensé à tout le monde », dit-il, soulignant que le projet a été guidé dès le début par Emmanuelle Nieuwenhof, ingénieure résidente, afin de s’assurer qu’ils couvraient toutes les bases, incluant les cyclistes comme les personnes âgées.

Latest stories

La grippe aviaire se répand chez les bovins

Franklin : les révélations du rapport d’audit

Un demi-million pour la vitalisation de la région

The Gleaner

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp