The Gleaner
Art de vivre Art de vivre

Un nouveau resto-café à Sainte-Barbe ouvre pour emporter seulement

Depuis le 1er juin, tous les gourmands qui passent par Saint-Barbe seront ravis d’apprendre qu’un tout nouveau café-restaurant a ouvert ses portes dans l’ancien local du bar La Villa.

En effet, c’est grâce à Anik Laframboise et son conjoint Philippe Daoust (qui a acheté la bâtisse avec un partenaire d’affaires) que ce nouveau projet a vu le jour. Anick, qui a travaillé plus de huit années dans le domaine, est passionnée par le métier de restaurateur. “J’adore le contact avec les gens, le souci de les satisfaire, l’esprit de famille que procure un petit resto de village,” explique t-elle.

Le menu, qui se veut simple mais gourmand, a été créé en partenariat avec Rose-Marie Sciacca, ancienne co-propriétaire du café de Château. C’est elle qui assurera le rôle-clef de chef dans cette nouvelle aventure culinaire. Après un séjour d’une année en France, Rose-Marie et son conjoint Laurent n’ont pas pu résister à la tentation de revenir s’installer dans le Haut-Saint-Laurent.

 

Chez La Framboise Café a ouvert ses portes dans l’ancien local du bar La Villa à Sainte-Barbe. PHOTO Facebook/Chez La Framboise Café

 

“C’est une personne absolument merveilleuse, il n’y aucun doute que ce sera exquis!” s’exclame Anik avec enthousiasme.

Le restaurant comptera d’autres membres du personnel qui aideront au bon fonctionnement de l’établissement, même si la constitution d’une équipe stable est un challenge, selon la nouvelle propriétaire.
Le concept est simple et efficace: petit-déjeuners complets chaque jour, avec pâtisseries du jour, ainsi qu’un menu du midi abordable en semaine.

La région de Sainte-Barbe est en pleine expansion, autant au niveau immobilier résidentiel que commercial. “Il y a un besoin évident dans notre région,” explique Anik Laframboise. C’est grâce, en partie, à son conjoint que le projet vit le jour. La bâtisse a été entièrement rénovée et est maintenant méconnaissable.

Le café devait ouvrir en mars mais à cause de la pandémie, cela n’a malheureusement pu se faire. Les clients peuvent donc, pour l’instant, venir chercher des plats pour emporter comme des petits-déjeuners, des fish n’ chips, des wraps césar, des burgers ou encore de la poutine et ramener les plats (et desserts!) chez eux afin d’être dégustés tranquillement! Lorsque les salles à manger réouvriront, le café pourra également servir en salle.

 

Latest stories

La caricature d’Eric Serre 18 mai 2022

Eric Serre

Photo de la semaine 18 mai 2022

The Gleaner

Jean-Pierre Mack, auteur-courage, lance son livre grâce au Centre de Formation de Huntingdon

Iris Delagrange

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp

Vous pouvez profiter de 4 articles par mois gratuitement, mais si vous êtes affamés de nouvelles de la région , nous vous encourageons à "acheter local" et aider à soutenir votre source de nouvelles locales.

Notre communauté, notre journal !

Recevez l'édition imprimée par courrier  (accès numérique complet inclus)

pour seulement 60 $ par an.

L'accès numérique seul ne coûte que 40 $ par an.