The Gleaner
Éducation

Un partenariat entre Kahnawà:ke et la HAECC ouvre la porte à de nouvelles possibilités

En août dernier, le Chateauguay Valley Career Education Centre a accueilli huit étudiants de Kahnawà:ke grâce à un partenariat avec la Comission de développement économique de Kahnawà:ke (KEDC) et le Groupe de travail pour la sécurité alimentaire.

Les étudiants de la cohorte de Kahnawà:ke suivent le programme d’horticulture et d’exploitation de centres de jardinage offert sur le campus de Huntingdon au centre d’éducation pour adultes (HAECC). L’objectif de ce partenariat est d’éduquer, de former et de promouvoir la souveraineté alimentaire en cultivant des aliments de manière traditionnelle. Si l’adaptation du programme s’est parfois avérée difficile, l’inclusion de cette cohorte a permis au département d’horticulture de se développer de manière significative.

Les enseignants ont travaillé avant le lancement du programme pour encadrer certaines de leurs leçons autour de besoins spécifiques de la communauté. « Il s’agit d’un travail en cours « a déclaré la directrice du département, Deborah Dohmen lors d’un entretient, tout en soulignant que les membres du personnel ont adhéré au programme dès le début et qu’ils sont prêts et enthousiastes à intégrer ce qu’ils peuvent dans son enseignement. Et, dit-elle, les enseignants sont très ouverts au partage. « Nous serons en mesure d’apprendre davantage les uns des autres et cela nous aidera à constituer une banque de connaissances que nous pourrons utiliser à l’avenir », dit-elle.

 

Des étudiants du programme d’horticulture de la HAECC ont participé à l’initiative Há’o Tewaiéntho ! Let’s Plant ! à Kahnawà:ke le 22 octobre. PHOTOS Commission scolaire New Frontiers

Le programme bénéficie du soutien total de la commission scolaire New Frontiers (NFSB), qui collabore depuis longtemps avec Kahnawà:ke en matière de formation professionnelle. « Nous sommes très enthousiastes à l’égard de ce partenariat dans le domaine de l’horticulture », déclare le directeur général du NFSB, Rob Buttars, qui se réjouit également de la possibilité d’opportunités inusitées qui s’offriront à l’ensemble des élèves.

Plantation d’arbres

Une de ces opportunités a eu lieu le 22 octobre, lorsque les étudiants en horticulture ont été invités à participer à une initiative de plantation d’arbres à Kahnawà:ke. Julie Delisle, agente de liaison en éducation environnementale au Bureau de protection de l’environnement de Kahnawà:ke (KEPO), a invité les élèves à participer à l’initiative Há’o Tewaiéntho ! Let’s Plant !, qui visait à planter 450 arbres et arbustes indigènes sur le territoire de la communauté.

« Le moment était bien choisi, et on avait la possibilité de faire participer les étudiants », explique Mme Dohmen.

« Les étudiants étaient enthousiastes et désireux d’aider de toutes les manières possibles », explique Marina Gosselin, coordinatrice des projets environnementaux axés sur le changement climatique au KEPO. Les élèves ont planté environ 80 arbres le dernier jour de l’initiative, dans une zone récupérée sur l’île de Tekakwitha que le KEPO s’efforce de restaurer.

« Pour les élèves, c’était une activité vraiment formidable », déclare Mme Dohmen, soulignant que l’expérience de la plantation des arbres a aidé les élèves à faire le lien entre l’apprentissage en classe et l’application pratique en plein air. « La durabilité est l’une des pierres angulaires de nos discussions », ajoute-t-elle.

 

 

Latest stories

Départ du directeur de l’école Arthur-Pigeon

Des artistes et des athlètes honorés à l’École Arthur-Pigeon

The Gleaner

Nouvelle directrice-adjointe à Arthur-Pigeon

Iris Delagrange

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp

Profiter de 4 articles par mois gratuitement !

Notre communauté, notre journal !

Édition imprimée et accès numérique

L'accès numérique seul

pour seulement 60 $ par an. 

ne coûte que 40 $ par an.

Les dernières nouvelles et les nouvelles communautaires sont toujours gratuites !