The Gleaner
Communauté

Un projet de correspondance défonce les barrières linguistiques

Une soixantaine d’élèves de 5e et 6e année des écoles élémentaires Heritage et Notre-Dame de Huntingdon se sont rencontrés au parc Prince-Arthur le 21 mai, pour compléter une activité de correspondance à laquelle ils ont participé au cours des derniers mois.

Les correspondants ont été jumelés dans le cadre d’une initiative de la Montérégie Ouest Community Network (MWCN) visant à rapprocher les élèves. Les élèves anglophones de Heritage ont pratiqué leurs compétences en lecture et en écriture en français, tandis que ceux de l’école française ont correspondu en anglais.

Nadya Kovacs, coordonnatrice des programmes et de la sensibilisation au bureau de Huntingdon du MWCN, est à l’origine du projet. Diplômée de l’école Notre-Dame, elle a été inspirée pour lancer ce projet après avoir participé à un exercice similaire à l’école. Elle a expliqué que si le projet était conçu pour améliorer les compétences en lecture et en écriture, l’idée de créer un lien et un sens plus large de la communauté entre les élèves était tout aussi importante.

 

Des élèves de 5e et 6e année de lécole primaire Heritage et de lécole Notre Dame se sont rencontrés pour la première fois au parc Price Arthur à Huntingdon le 21 mai Les élèves sécrivaient depuis des mois en tant que correspondants PHOTO Sarah Rennie

 

Les correspondants se sont rencontrés pour la première fois en personne dans le parc. Plusieurs se sont montrés timides au début, mais les élèves ont fini par se mélanger. « C’était très agréable », a déclaré Cécile Doucet, professeure de français à l’école Heritage. Elle a fait remarquer que ses élèves se sont engagés dans le projet dès qu’ils ont compris qu’ils recevraient aussi des lettres écrites.

« Cela se passe très bien », a déclaré Julie Doucet, qui enseigne l’anglais comme langue seconde à Notre-Dame. Elle a également bénéficié d’une expérience de correspondance pendant ses études. « C’est une nouvelle génération d’enfants et on ne sait jamais comment ils vont s’engager dans ce type de projet, mais ça m’a surpris », a-t-elle ajouté.

Latest stories

La lieutenante-gouverneure honore deux résidants du Haut-Saint-Laurent

The Gleaner

Des jeunes récompensés pour leur implication au sein de la communauté

Le Gleaner : cinq ans après la relance

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp