The Gleaner
Art de vivreArt de vivre

Une célébration de la saison au Festival d’automne

Jasper et Mackenzie Peddie, membres des 4-H de Howick, ont emmené le veau Smithburn Peanut faire une petite promenade à l’extérieur de l’étable des 4-H pendant le festival. L’exposition 4-H a été un succès, tandis que les expositions de bétail et de lapins ont également connu une excellente participation PHOTO Sarah Rennie
Le sculpteur professionnel de citrouilles Alex S. Girard a transformé une courge pesant plus de 1 400 livres en une œuvre d’art dimanche, alors que les spectateurs appréciaient sa sélection d’outils de sculpture et ses compétences particulières. M. Girard sculpte professionnellement depuis cinq ans, après avoir commencé par des supports de neige, de glace et de sable. La courge, qui a atteint le sommet de la balance lors de la pesée de samedi, est la plus grande courge qu’il ait sculptée à ce jour PHOTO Sarah Rennie


Le bruit sourd d’un hélicoptère résonnait à la deuxième édition du Festival d’automne de l’Association des éleveurs de bétail du district de Beauharnois (LBA), annonçant ainsi une fin de semaine exceptionnelle d’activités à la fois amusantes et centrées sur l’agriculture sur le terrain de la foire d’Ormstown.

La mascotte du festival d’automne a dansé avec certains des plus jeunes festivaliers alors qu’ils se frayaient un chemin parmi les différentes attractions du site, notamment un bâtiment industriel hanté, un labyrinthe de maïs, des expositions de bétail, des installations de sensibilisation aux 4-H et à l’agriculture, des kiosks de nourriture et de boissons et un marché PHOTO Sarah Rennie


A pied ferme, les visiteurs ont pu défier leur sens de l’orientation dans un labyrinthe de maïs géant, avant de mettre leurs nerfs à l’épreuve dans le bâtiment industriel, transformé pour l’occasion en maison hantée. Des promenades en hélicoptère offraient une vue imprenable sur la région au moment où les feuilles commençaient à montrer leurs couleurs, et les activités sur le thème de l’agriculture ne manquaient pas pour ceux qui préféraient rester sur la terre ferme.

L’événement a démarré le 1er octobre avec la pesée inaugurale de la Classique des récoltes, en association avec le Great Pumpkin Commonwealth. Cette compétition étant désormais officiellement reconnue, des producteurs locaux de renom, dont Harley Sproule et Jim et Kelsey Bryson, ont pu faire peser leurs citrouilles géantes devant la foule locale, et tous les deux sont venus a un poil près de la victoire. La plus grande citrouille de la compétition pesait 1 636, et appartenait à Tod Kline de Shawvillle dont l’immense courge a également remporté la première place pour sa courge géante. Cette dernière a par la ensuite été habilement sculptée en forme de dragon par l’artiste Alex S. Girard.

Un atelier de peinture sur citrouille parrainé par la Caisse Desjardins du Haut-Saint-Laurent a été un arrêt populaire pour les familles qui ont visité les différentes granges du site pendant le festival PHOTO Sarah Rennie


« Je pense que nous sommes sur le point de vivre quelque chose de grand », a déclaré Sue Morison, directrice de la LBA, notant qu’à sa deuxième année, le festival a déjà pris de l’importance avec l’ajout de la pesée des citrouilles ainsi que des spectacles 4-H et des expositions de bétail et de lapins. Le labyrinthe de maïs et la maison hantée ont été populaires et resteront ouverts les fins de semaine avec des événements spéciaux jusqu’à Halloween.

« Chaque année, nous allons gagner en valeur avec ce que nous essayons de faire ici », dit-elle, expliquant que si certaines activités ont été moins bien suivies, elles serviront de leçons pour construire un festival encore meilleur l’année prochaine. Selon Mme Morison, l’événement a également ouvert la voie à l’implication d’un plus grand nombre de personnes dans la LBA.

La pesée de citrouilles officielle de la Great Pumpkin Commonwealth a eu lieu samedi, à Ormstown pour la première fois. Harley Sproule, célèbre producteur local, s’est mis a danser après avoir dépassé son record personnel avec une courge de 1 140 livres, tandis que Jim et Kelsey Bryson ont fait pencher la balance avec leur citrouille géante pesant un peu moins de 1 484 livres. Les inscriptions au concours provenaient de l’Ontario et du Québec et comprenaient de tout, des citrouilles et des courges géantes, une calebasse, une pastèque, des tomates, des gourdes et des têtes de tournesol PHOTO Sarah Rennie

 

La conférence de Temple Grandin, qui a lancé le festival vendredi soir, a également été un grand succès, attirant une foule de 400 personnes à guichets fermés. Et, juste avant de présenter Mme Grandin, la LBA et le commanditaire principal Desjardins ont conjointement annoncé un financement de près de 665 000 $ pour la création du Centre Agri-Culture Center, un centre bilingue d’expertise et de formation en agriculture durable, en agritourisme et en transformation alimentaire. Le centre sera soutenu par le Fonds du Grand Mouvement de Desjardins, qui appuie des initiatives et des projets communautaires dans toute la province, et par les sept caisses Desjardins de la Montérégie-ouest.

Une équipe de danseurs de Vankleek Hill a fait une démonstration de danse carrée sous le grand chapiteau devant une foule enthousiaste dimanche PHOTO Sarah Rennie

 

« Le projet du Centre Agri-Culture est particulier, car il allie environnement et développement socio-économique », affirme Sébastien Maisonneuve, directeur général de la Caisse Desjardins du Haut-Saint-Laurent. « Pour la région, ce projet représentera un ajout certain à la vitalité socio-économique, sans compter l’impact positif sur les agriculteurs, les producteurs et les entreprises locales et québécoises ».

Le président de la LBA, Mark Anderson, affirme que le Centre Agri-Culture sera un ajout bénéfique pour l’organisation, qui travaille déjà en collaboration avec les agriculteurs de la région.

Latest stories

La caricature d’Eric Serre 30 novembre 2022

Eric Serre

D’un foyer à l’autre le 30 novembre 2022

The Gleaner

La caricature d’Eric Serre 16 novembre 2022

The Gleaner

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp

Profiter de 4 articles par mois gratuitement !

Notre communauté, notre journal !

Édition imprimée et accès numérique

L'accès numérique seul

pour seulement 60 $ par an. 

ne coûte que 40 $ par an.

Les dernières nouvelles et les nouvelles communautaires sont toujours gratuites !