The Gleaner
Nouvelles

Une expérience en zoothérapie pour les étudiants et le personnel de la CSNF

La directrice adjointe de l’école secondaire Chateauguay Valley Regional High School, Sandra Grant, a commencé à travailler avec la zoothérapeuthe Chantal Pion pendant la pandémie.

« On avait remarqué que le niveau d’anxiété augmentait et on s’inquiétait du retour des élèves », explique Sandra Grant, qui travaillait à l’époque à l’école secondaire Howard S. Billings, à Châteauguay. « Lorsque je suis arrivée à CVR en tant que directrice adjointe, j’ai dit qu’il était hors de question que je vienne sans mes chiens », s’exclame-t-elle, faisant référence à Mme Pion et à son équipe professionnelle d’animaux thérapeutiques.

Mme Grant avait déjà travaillé à CVR, mais peu après son retour à l’automne dernier, elle a remarqué un changement. « Il y avait un autre type de stress, notamment des angoisses liées au COVID, qu’il fallait gérer, explique-t-elle. Je voulais faire quelque chose et, après avoir connu un tel succès avec la zoothérapie à Billings, je savais que cela fonctionnait pour de vrai ».

 

Un élève de 8e année se lie avec Monsieur Émile lors dune récente séance de zoothérapie à CVR PHOTO Sarah Rennie

 

La directrice adjointe s’est adressée à Megan L’Heureux, agente de développement communautaire auprès de la Commission scolaire New Frontiers (CSNF), qui a été chargée de trouver un moyen de financer le projet. Mme L’Heureux s’est adressée au réseau Montérégie-Ouest Community Network (MWCN), un partenaire de longue date de la CSNF, qui a pu financer les visites de zoothérapie grâce à une subvention reçue dans le cadre de l’initiative Jeunes et santé mentale offerte par le Réseau communautaire de santé et de services sociaux.

Une fois le financement obtenu, Mme Grant explique qu’ils ont commencé à chercher quels élèves pourraient bénéficier le plus de ce service. Les résultats d’une enquête scolaire ayant révélé que les filles de 8e année souffraient d’un niveau d’anxiété plus élevé, l’administration a décidé de concentrer ses efforts sur un groupe d’une douzaine d’élèves de ce niveau. « C’est la fin d’un cycle. Elles sont sur le point d’accéder au CÉGEP, où le niveau d’anxiété peut être encore plus élevé », explique Mme Grant.

 

Le 18 mars des élèves de lHAECC ont passé du temps en compagnie danimaux thérapeutiques professionnels PHOTO HAECC

 

Le programme, qui a débuté officiellement le 14 mars, prévoit des visites de 30 minutes avec les animaux toutes les deux semaines, pour un total de huit semaines. Mme Pion s’est déjà rendue deux fois à CVR avec ses compagnons animaux, notamment Happy la tourterelle, les lapins Choupette et Luna, les chiens Béatrice, Rosalie et Monsieur Émile, ainsi qu’un cochon d’Inde douillet. Les élèves entrent dans la pièce un par un et Mme Pion les observe tandis qu’ils se dirigent naturellement vers l’un des animaux. Mme Pion reçoit des informations sur chaque élève et travaille en étroite collaboration avec Donna Roberts, de la station de médiation du CVR, qui assure le suivi des jeunes filles après chaque séance.

Mme Pion affirme avoir déjà remarqué une différence chez les participantes entre la première et la deuxième séance. « Nous travaillons au niveau des émotions des élèves, explique-t-elle. Pour certains enfants, ça peut être difficile de venir à l’école, mais ils ont désormais une bonne raison de le faire. Nous ne sommes pas là pour essayer de régler le problème, mais pour les aider à vivre avec ce problème », ajoute-t-elle. Passer du temps avec les animaux est apaisant, et les activités de rapprochement contribuent à améliorer l’estime de soi et à renforcer la confiance en soi.

« Il y a de nombreux avantages. En tant que propriétaire d’un chien, j’en suis consciente », déclare Lynn Harkness, directrice à CVR, qui admet qu’elle souhaiterait que le programme soit étendu à l’ensemble de l’école. Elle ajoute qu’ils espèrent développer le programme pour l’année prochaine. « Nous sommes très chanceux d’avoir cette opportunité », poursuit-elle, soulignant que les animaux sont également bénéfiques pour son personnel.

 

Megan LHeureux agente de développement communautaire de la CSNF a travaillé avec Sandra Grant directrice adjointe à CVR Donna Roberts membre du personnel et Joanne Basilières du MWCN pour faire venir la zoothérapeute Chantal Pion et son équipe danimaux thérapeutiques à CVR PHOTO Sarah Rennie

 

Les élèves de l’HAECC reçoivent des animaux

Le 18 mars, Mme Pion a également rendu visite aux étudiants de la HAECC avec ses animaux. Cette visite a été organisée par Mckenzie Hooker, technicienne en apprentissage communautaire du NFSB, en partenariat avec le MWCN. Les six groupes de l’école, y compris les classes d’intégration sociale, les étudiants en horticulture et en aménagement paysager, et ceux du programme académique, ont passé du temps avec les animaux. Les membres du personnel ont également pu passer du temps avec les animaux avant la fin de la journée.

« Je voulais apporter un peu de gaieté dans l’école », explique Mme Hooker, qui admet que l’objectif de la visite de Mme Pion n’était pas le même que celui de son travail au CVR. « Les élèves ont tout simplement fondu vers les animaux », affirme-t-elle, confirmant ainsi le succès de l’initiative.

Latest stories

Des cyclistes s’aventurent sur les routes de la région

Départ de deux légendes

The Gleaner

Havelock s’apprête pour un scrutin cet automne

The Gleaner

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp