The Gleaner
Nouvelles

Une nouvelle plante aquatique exotique envahissante découverte pour la première fois au Québec au Lac St-François 

L’équipe d’Ambioterra a découvert la première observation répertoriée au Québec d’une nouvelle plante aquatique exotique envahissante sur la rive sud du Lac St-François à Dundee.

La macroalgue nommée Nitellopsis obtusa peut atteindre une longueur de plus de 1,5 mètre, est d’un vert translucide brillant et a des branches poussant en verticilles à partir de l’axe principal.

La découverte n’aura pas eu lieu sans la vigilance d’un propriétaire participant au projet d’Ambioterra, qui a reçu un financement de 61 600$ du Fonds d’action Saint-Laurent via son Programme maritime pour la biodiversité du Saint-Laurent et grâce au soutien financier du gouvernement du Québec dans le cadre d’Avantage Saint-Laurent, la vision maritime provinciale. Cet investissement, complété par celui de la Fondation Echo, permet de réaliser la phase 2 du projet d’Ambioterra Lutte aux espèces exotiques envahissantes (EEE) entre le Lac Saint-François et le Lac Saint-Louis pour 2023-2024.

« Le lac St-François est la première porte d’entrée des EEE en provenance des Grands Lacs et de la section ontarienne du fleuve Saint-Laurent, alors nous recommandons aux riverains et utilisateurs d’être vigilants face à cette nouvelle menace pour la biodiversité », mentionne Karel Ménard, président d’Ambioterra. De plus, le secrétaire de l’organisme basé à Saint-Chrysostome, Gaétant Fortier conseille aux propriétaires d’embarcation d’appliquer les conseils de base de nettoyage pour réduire la propagation de cette nouvelle EEE.

 

La nouvelle espèce envahissante identifiée par le groupe Ambioterra une macroalgue nommée Nitellopsis obtusa PHOTO Courtesy of Ambioterra

 

Le principal critère distinctif de cette nouvelle espèce envahissante est la présence de bulbilles blanchâtres de forme étoilée d’environ 4 mm. Son identification a été confirmée par des botanistes de l’équipe des espèces floristiques exotiques envahissantes du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs et sa découverte a été signalée sur leur outil de détection des espèces exotiques envahissantes, Sentinelle.

Pour en savoir davantage, veuillez contacter Ambioterra par téléphone, courriel ou Facebook. (IW)

Latest stories

Investissement de 800 000 $ pour les emplois d’été

The Gleaner

Crise de santé : le CISSSMO ferme des lits et demande au public d’éviter les urgences

Le gouvernement provincial finance le compostage dans trois municipalités du HSL

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp