The Gleaner
Art de vivre Art de vivre

Une saison à célébrer à la réserve nationale de faune du Lac-Saint-François

La saison 2020 des Amis de la Réserve nationale de faune du Lac-Saint-François se terminera officiellement le 31 octobre, mais la coordinatrice Karina Leclair déclare déjà une saison réussie.

 

L’équipe exceptionnelle de la réserve naturelle de Dundee cet été comprenait Dylan Burrows, Julia Nieuwenhof, Samuel Girouard, Shannan Caza, Simon Thibert et Daniel Lafleur. PHOTO Courtoisie des Amis de la Réserve nationale de faune du Lac-Saint-François

 

« Ce fut une année extrêmement mouvementée en raison de la réouverture tardive à cause de la pandémie », avoue Leclair. « A cause du COVID, nous avons dû nous réinventer », dit-elle, suggérant qu’elle a dû apprendre, avec son équipe, à travailler avec les différentes mesures imposées par le virus, et non pas malgré les mesures. Elle se dit très reconnaissante de ses employés pour le travail extraordinaire qu’ils ont pu accomplir, y compris le développement de nouvelles activités via les médias sociaux qui ont maintenu l’intérêt des membres et du grand public pour la réserve, même si les activités sur place étaient très limitées. « Au fil des ans, les Amis de la Réserve nationale de faune du Lac-Saint-François ont eu de nombreux étudiants et employés d’été, mais cette saison est mémorable. Dans les années à venir, nous pourrons dire que nous avons vécu ensemble une pandémie », déclare Leclair. « Malgré tout le désinfectant, nous avons quand même réussi à rendre la chose amusante », dit-elle en riant, expliquant que l’équipe a tenu des réunions hebdomadaires non seulement pour parler de la façon d’améliorer l’expérience des visiteurs à la réserve faunique, mais aussi pour valider et s’assurer que tout le monde s’adapte le mieux possible à la nouvelle réalité. Leclair a même mis en place ce qu’elle appelle une journée COVID, qui permet aux employés d’avoir un jour de congé payé « si jamais ils ont juste besoin d’une pause ».

En juillet, l’équipe a perdu un de ses membres les plus anciens avec le départ à la retraite de Daniel Lafleur après cinq ans de travail à la réserve. Leclair s’empresse de reconnaître sa contribution au fil des ans. Elle est également très reconnaissante du conseil d’administration de l’organisation et des personnes avec lesquelles elle a travaillé en étroite collaboration au Ministère de l’environnement et des changements climatiques du Canada pour leur soutien et leur encouragement.

En fin de compte, elle estime que l’expérience acquise en faisant fonctionner l’organisation pendant la première vague de la pandémie ne fera qu’aider à faire en sorte qu’elle soit prête à rouvrir au printemps prochain. Et, grâce aux employés engagés la saison actuelle, plusieurs nouvelles activités attendront les visiteurs aussitôt que le site sera en mesure de rouvrir complètement au public.

(SR)

 

Latest stories

La caricature d’Eric Serre 18 mai 2022

Eric Serre

Photo de la semaine 18 mai 2022

The Gleaner

Jean-Pierre Mack, auteur-courage, lance son livre grâce au Centre de Formation de Huntingdon

Iris Delagrange

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp

Vous pouvez profiter de 4 articles par mois gratuitement, mais si vous êtes affamés de nouvelles de la région , nous vous encourageons à "acheter local" et aider à soutenir votre source de nouvelles locales.

Notre communauté, notre journal !

Recevez l'édition imprimée par courrier  (accès numérique complet inclus)

pour seulement 60 $ par an.

L'accès numérique seul ne coûte que 40 $ par an.