The Gleaner
Art de vivreArt de vivre

Une visite chez le toiletteur n’a pas à être stressante

Linda Usereau est une toiletteuse pour animaux qui dirige Toilettage Le Spaw Grooming à Ormstown. Elle travaille dans le domaine des soins pour animaux depuis plus de 15 ans et connaît bien les meilleures pratiques pour assurer la sécurité et le bonheur des animaux de compagnie. En l’honneur de la Journée nationale des animaux de compagnie, elle donne des conseils aux propriétaires de chiens pour que leurs animaux restent sereins lors de leur visite chez le toiletteur.

Mme Usereau a toujours eu une passion pour les animaux, en particulier pour les chevaux ; selon sa mère, ses premiers mots étaient « maman », « papa » et « cheval ». Bien qu’elle ait toujours voulu travailler avec les animaux, elle et son conjoint travaillaient à l’usine de textile de Huntingdon. Lorsque l’usine a fermé, ils ont tous les deux perdu leur emploi. À l’époque, elle songeait à aller à l’école de toilettage pour animaux. Ainsi, alors que son conjoint trouvait un nouvel emploi dans le domaine du textile, à Hawkesbury, Mme Usereau suivait une formation et obtenait son certificat de toilettage en 2005.

Elle a commencé à faire du toilettage à titre professionnel au Maxi Zoo, à Ormstown, et y est restée environ trois ans. En 2008, elle a rejoint Toilettage Le Spaw Grooming, une autre entreprise située à Ormstown, après qu’une toiletteuse ait dû quitter son poste, en raison d’une blessure ; cette dernière ne voulait toutefois pas abandonner ses clients. Là, Mme Usereau réalisait des tâches telles que le lavage et le séchage du pelage des animaux, la coupe des griffes et le nettoyage des oreilles.

 

Linda Usereau accorde une attention particulière au confort et à la sécurité des animaux pendant le toilettage afin de réduire leur niveau de stress.  PHOTO Toilettage Le Spaw Grooming

 

Le toilettage peut être stressant pour les animaux de compagnie. La première rencontre d’un chiot avec un toiletteur est donc une occasion importante de lui donner un exemple positif : « Il faut y aller très doucement et encourager la positivité. Donnez-leur des friandises, caressez-les beaucoup, [dites] des affirmations positives, en utilisant une voix aiguë pour les stimuler ». Si un chiot commence à être contrarié, elle recommande de lui donner une friandise entre chaque coupe de griffes et de faire des pauses si nécessaire. Elle dit que les chiots sont comme des bébés et qu’il faut leur faire attention. « Ils ne comprennent pas votre langue, mais ils comprennent vos mouvements et vos motivations », explique-t-elle.

Mme Usereau souligne que la plupart des toiletteurs s’entendent pour dire que, lorsque les chiens vieillissent, il est crucial de les garder dans des environnements ayant un faible niveau de stress. Souvent, les gens amènent leur animal âgé chez un nouveau toiletteur après avoir déménagé dans une nouvelle ville, mais Mme Usereau recommande vivement de ne pas procéder ainsi : « L'[ancien] toiletteur est habitué au chien et le chien est habitué à cette personne. C’est déjà beaucoup [pour le chien] de s’adapter au nouvel environnement. [Il] pourrait ne pas tout voir et se heurter à des choses. Vous ajoutez [à cela] un nouveau toiletteur, avec de nouvelles odeurs, un nouvel équipement et de nouvelles façons de travailler ».

Il s’agit donc de limiter le stress dans la vie d’un chien. « Si vous pouvez réduire [son] stress, ne serait-ce que de 10 %, en gardant le même toiletteur, cela pourrait lui sauver la vie. » Parfois, les clients souhaitent toiletter un chien pour la première fois lorsqu’il est âgé, parce qu’il a peut-être commencé à avoir une hygiène moins rigoureuse ; mais le fait de commencer à le toiletter à un âge trop avancé peut faire plus de mal que de bien à un ami canin.

Mme Usereau, qui est également propriétaire d’un chien, indique que la meilleure chose à faire avant d’acquérir un chien est de consulter un dresseur ou un comportementaliste canin afin de déterminer quelle race vous convient le mieux. Ainsi, vous aurez un chien qui s’intègre parfaitement à votre foyer. « Vous pourrez vous amuser pendant les dix ou quinze prochaines années avec votre chien. Vous ne voulez pas passer ces années avec un chien qui ne vous correspond pas vraiment ».

Latest stories

C’est l’heure de cueillir des bleuets !

Callan Forrester

D’un foyer à l’autre 13 juillet, 2022

The Gleaner

La caricature d’Eric Serre 13 juillet, 2022

Eric Serre

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp

Profiter de 4 articles par mois gratuitement !

Notre communauté, notre journal !

Édition imprimée et accès numérique

L'accès numérique seul

pour seulement 60 $ par an. 

ne coûte que 40 $ par an.

Les dernières nouvelles et les nouvelles communautaires sont toujours gratuites !