The Gleaner
Nouvelles

La course est lancée dans la circonscription de Huntingdon

Au moins sept candidats ont lancé leur campagne dans le but de représenter la circonscription de Huntingdon à l’Assemblée nationale une fois que la poussière sera retombée suite aux 43e élections générales de la province. Les sondages indiquent que la Coalition avenir Québec (CAQ) a une avance considérable et qu’elle est en voie de former un gouvernement majoritaire, tandis que le Parti libéral du Québec est en deuxième position, talonné par Québec solidaire.

Plusieurs enjeux fondamentaux, tels que l’inflation, le coût élevé de la vie, les soins de santé et l’environnement, ont dominé la première semaine de campagne intensive menée par tous les principaux partis. Les candidats locaux ont maintenant moins de 25 jours pour convaincre les électeurs de Huntingdon de se rendre aux urnes.

Claire IsaBelle, la députée sortante de la circonscription de Huntingdon, a annoncé en avril qu’elle ne se représenterait pas, laissant la porte ouverte à Carole Mallette, sa successeure au sein de la CAQ. Les autres candidats en lice sont Jean-Claude Poissant, du Parti libéral du Québec (PLQ), Emmanuelle Perras, de Québec solidaire (QS), François Gagnon, du Parti conservateur du Québec, Nathan Leblanc, du Parti québécois, José Bro, du Parti vert du Québec et Raymond Frizzell, du Parti canadien du Québec.

En 2018, les résidents des 28 municipalités qui composent la vaste circonscription ont enregistré un taux de participation de 67,6 %.

Les candidats s’affrontent

Un débat entre les candidats locaux aura lieu le 20 septembre, à la salle communautaire de Saint-Chrysostome (400, rang Saint-Antoine). Organisé par la Corporation de développement communautaire du Haut-Saint-Laurent (CDC), en collaboration avec la CDC des Jardins-de-Napierville, la Chambre de commerce et d’industrie Beauharnois-Valleyfield-Haut-Saint-Laurent, et l’Union des producteurs agricoles, le débat débutera, en personne, à 19 h 30, une option de participation virtuelle étant également offerte. Au moment de mettre sous presse, les candidats qui avaient confirmé leur participation étaient M. Gagnon (conservateur), Mme Mallette (CAQ), Mme Perras (QS) et M. Poissant (PLQ).

Au niveau national, un débat en anglais, organisé par un consortium de médias audiovisuels anglophones, a été annulé suite au refus du chef de la CAQ, François Legault, et du chef du PQ, Paul St-Pierre Plamondon, d’y participer. Par conséquent, le seul débat entre les chefs des cinq principaux partis aura lieu exclusivement en français le 22 septembre, à compter de 20 h.

Parmi les autres dates importantes à retenir, on retrouve notamment les journées de vote par anticipation, ces dernières prévues pour les 25 et 26 septembre, de 9 h 30 à 20 h, et ce, partout dans la province. Cinq autres journées de vote auront également lieu, au bureau du directeur du scrutin, les 23, 24, 27, 28 et 29 septembre ; le bureau principal est situé au 397, rue Saint-Jacques à Napierville, tandis que des bureaux satellites ont été établis au 117, rue St-Joseph à Sainte-Martine, et au 13, rue York à Huntingdon. Le 29 septembre est la date limite fixée aux électeurs potentiels, qui doivent s’assurer que leur nom figure sur la liste électorale. Les modifications des informations relatives à l’inscription des électeurs peuvent également être effectuées en personne au bureau du directeur du scrutin. Le jour du scrutin est le 3 octobre.

 

Latest stories

Rapport de police 3 avril 202

The Gleaner

Quatre organismes d’économie sociale reçoivent des bourses BIEC

The Gleaner

Le Forum du Jour de la Terre prend de l’ampleur

The Gleaner

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp