The Gleaner
CommunautéNouvelles

Échantillons de sol prélevés sur le site de décharge du Rang Dumas

La municipalité de Franklin est intervenue à la suite d’observations faites par des citoyens inquiets au sujet d’un possible déversement illégal et d’une activité de remblayage à une adresse située du côté Franklin du Rang des Dumas au début du mois de juin.

 

Plusieurs gros camions à benne sont assis au bord d'un champ sous une ligne électrique

 

Dans un courriel, le directeur général de Franklin, Simon St-Michel, confirme que l’inspecteur municipal a arrêté une opération de remblayage lors de sa visite du site, car le propriétaire n’avait pas de permis. Par la suite, une demande de permis de remblayage a été soumise à la municipalité, accompagnée d’un rapport d’un agronome indiquant que le sol en question ne contenait aucun contaminant.

Le 14 juin, M. St-Michel et l’inspecteur municipal ont accompagné un inspecteur du ministère de l’Environnement sur le site où des échantillons de sol ont été prélevés. Préoccupée par le fait que les échantillons semblaient n’avoir été prélevés que sur le sol en surface, la municipalité a mandaté la firme Labo Montérégie pour effectuer des échantillons de sol supplémentaires à un niveau plus profond. Une trentaine d’échantillons, à une profondeur comprise entre 2,5 et 3 mètres, ont été prélevés le 16 juin pour caractériser le sol et rechercher des contaminants.

M. St-Michel écrit que la municipalité a suggéré au propriétaire du terrain de suspendre les travaux de remblayage jusqu’à ce que les résultats de l’analyse soient disponibles. « Avec 30 échantillons qui ont été prélevés dans des trous de 2,5 à 3 mètres de profondeur, nous pourrons être certains du type deremblai trouvé à cet endroit », dit-il.

La municipalité d’Ormstown a également suivi la situation de près, car le site de remblai est très proche des infrastructures municipales d’approvisionnement en eau (puits 6 et 8), qui sont situées sur le territoire de Franklin. Dans un message adressé aux citoyens d’Ormstown, la mairesse Christine McAleer a réitéré à quel point la municipalité prenait la question au sérieux, sachant que 30 à 40 millions de dollars sont actuellement investis pour assurer une eau potable sûre et adéquate aux résidents d’Ormstown. « Nous prenons toutes les mesures de précaution pour assurer la protection et la sauvegarde de nos installations », écrit Mme McAleer, précisant que les deux municipalités travaillent ensemble sur ce dossier. (SR, traduit par IW)

 

Latest stories

Près de 300 nouvelles places de garderie subventionnées sur le territoire

The Gleaner

Deux organismes communautaires locaux reçoivent une aide financière

The Gleaner

Sillonner la Montérégie avec les Virées Gourmandes

The Gleaner

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp

Profiter de 4 articles par mois gratuitement !

Notre communauté, notre journal !

Édition imprimée et accès numérique

L'accès numérique seul

pour seulement 60 $ par an. 

ne coûte que 40 $ par an.

Les dernières nouvelles et les nouvelles communautaires sont toujours gratuites !