The Gleaner
Nouvelles

Le gouvernement provincial finance le compostage dans trois municipalités du HSL

Le gouvernement provincial investit plus de 83 000 $ dans les municipalités de Howick, Saint-Anicet et Sainte-Barbe pour l’achat d’équipement de collecte des déchets organiques résidentiels.

La MRC des Jardins-de-Napierville et la MRC de Beauharnois-Salaberry bénéficieront également d’un financement important dans le cadre du Programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage (PTMOBC), qui fait partie de la Stratégie de valorisation de la matière organique du Québec.

Une section du programme PTMOBC a été conçue pour fournir un soutien financier aux municipalités, aux communautés autochtones et au secteur privé pour l’acquisition d’équipements de collecte pour la valorisation de la matière organique par compostage ou biométhanisation. À ce jour, le gouvernement a appuyé financièrement 82 projets, ce qui porte la contribution totale à près de 13,3 millions de dollars.

La municipalité de Saint-Anicet a reçu 40 403 $ pour l’aider à fournir 1 800 bacs de récupération des matières organiques ou de compostage aux citoyens. Le financement couvre près de la moitié du coût prévu de 88 494 $. La municipalité de Howick recevra jusqu’à 17 654 $ pour l’acquisition de 354 bacs. La municipalité de Sainte-Barbe pourra désormais offrir la collecte résidentielle des matières organiques à 959 ménages sur l’ensemble de son territoire, grâce à un investissement de 25 045 $.

La MRC des Jardins-de-Napierville recevra 77 048 $ pour l’acquisition de 11 366 bacs, dont le coût total est estimé à 395 186 $. Une demande de financement de la MRC de Beauharnois-Salaberry a été approuvée pour un montant de 575 241 $ ; cette somme servira à l’achat de 23 635 bacs dont le coût total est estimé à 2 047 300 $.

L’ensemble de ces nouveaux équipements permettra la collecte d’environ 13 888 tonnes de matières organiques ou de compost par année, dont 578 tonnes pour les trois municipalités du Haut-Saint-Laurent.

« On le sait aujourd’hui, la réduction des émissions de gaz à effet de serre liées à l’enfouissement est une manière efficace de lutter contre les changements climatiques », a déclaré Benoit Charette, ministre de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs. Dans un communiqué de presse publié par le gouvernement confirmant l’investissement à Sainte-Barbe, le ministre a souligné l’impact positif des programmes municipaux de compostage et le vif intérêt exprimé par de nombreux Québécois à participer à la recherche de solutions aux problèmes environnementaux.

Les déchets organiques représentent environ 55 % des 5,8 millions de tonnes de matières résiduelles éliminées chaque année au Québec. Le secteur des déchets, qui produit quelque 4,55 millions de tonnes d’équivalent de dioxyde de carbone par an, est le cinquième émetteur de gaz à effet de serre de la province. Le gouvernement s’est fixé comme objectif d’offrir des services de collecte des matières organiques dans toute la province d’ici 2025.

« Ce projet est un autre bel exemple de l’engagement des gens d’ici à protéger l’environnement et à participer activement à la lutte contre les changements climatiques au Québec », a déclaré la députée de Huntingdon, Carole Mallette, en référence à l’initiative de Sainte-Barbe.

« La réduction des émissions de gaz à effet de serre est un défi que nous devons relever tous ensemble, pour notre bien et celui des générations futures », a-t-elle ajouté.

Latest stories

Un garçon sauvé de la noyade à Huntingdon

La CPTAQ pourrait refuser l’usine d’asphalte à Havelock

Des cyclistes s’aventurent sur les routes de la région

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp