The Gleaner
Art de vivreArt de vivre

Technologie et arts visuels traditionnels à la salle Alfred-Langevin

La salle culturelle Alfred-Langevin est fière de rouvrir ses portes le 20 mars prochain afin d’accueillir l’exposition originale d’une artiste locale bien connue : Alyson Champ.

Jusqu’au 1er mai, le public pourra donc découvrir le nouveau projet de la résidente de Saint-Chrysostome, intitulé « Terres marginales » et qui a pour vocation de présenter quatre terres marginales de la région dans un mélange d’arts visuels traditionnels et de technologie afin d’illustrer notre relation et nos interactions avec la nature.

« Je souhaite utiliser l’art comme voie de communication pour comprendre la réalité, souligne Mme Champ. Mon objectif avec ce projet est de créer des environnements immersifs, d’inonder les visiteurs d’informations sensorielles à plusieurs niveaux et de les inviter à transcender l’espace de la galerie ».

 

L’exposition Marginal Lands d’Alyson Champ ouvrira ses portes le 20 mars à la Salle Alfred Langevin de Huntingdon : les personnes désireuses de voir l’installation doivent réserver une plage horaire à l’avance. PHOTOS courtoisie de Alyson Champ

 

L’artiste souhaite donc mettre en lumière la vie cachée, la variété et la beauté de ces paysages marginaux à travers son œuvre, qui a reçu le soutien financier du Conseil des Arts et des Lettres du Québec (CALQ) et de la MRC du Haut-Saint-Laurent à travers une entente triennale récompensant des projets innovants d’artistes locaux dans plusieurs disciplines artistiques comme l’écriture ou les arts visuels.

Alyson Champ, résidente du Haut-Laurent et vivant sur une ferme, est une artiste dont la production artistique présente plusieurs disciplines connexes comme la peinture, le dessin, le collage. Elle a étudié l’art au Collège Vanier, à l’École des beaux-arts Saidye Bronfman et à l’Université Concordia. Son travail a été exposé dans plusieurs galeries en Amérique du Nord. Alyson Champ tient à noter qu’elle reconnaît respectueusement que la terre où elle vit et travaille est le territoire traditionnel des Mohawks Kanien’kehá. (ID)

Latest stories

Un nouvel album pour une artiste jazz de Sainte-Barbe

Callan Forrester

Un couple fête son 75e anniversaire de mariage

Sarah Rennie

D’un foyer à l’autre 10 août, 2022

The Gleaner

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp

Profiter de 4 articles par mois gratuitement !

Notre communauté, notre journal !

Édition imprimée et accès numérique

L'accès numérique seul

pour seulement 60 $ par an. 

ne coûte que 40 $ par an.

Les dernières nouvelles et les nouvelles communautaires sont toujours gratuites !