The Gleaner
Art de vivre Art de vivre

Un beau problème : effectifs en hausse au Centre de services scolaires de la Vallée des Tisserands

Grâce à de nombreux projets domiciliaires un peu partout sur le territoire, la hausse des inscriptions à l’école a considérablement augmenté – 530 nouveaux inscrits pour l’année scolaire en cours contre 300 l’an passé – forçant une réorganisation du plan scolaire afin d’accommoder ce mini-boom de population.

Cette augmentation se concentre particulièrement autour des municipalités de Salaberry-de-Valleyfield, Beauharnois, Huntingdon, Ormstown et Saint-Louis-de-Gonzague.

« Nous venons tout juste d’inaugurer l’agrandissement de l’école Omer-Séguin et bientôt se concrétisera celui de l’école des Jeunes-Riverains, à Saint-Anicet vu la hausse de clientèle dans ces secteurs. D’autres municipalités nous ont aussi mentionné avoir des plans pour de nouveaux projets domiciliaires. Nous nous basons sur les prévisions du ministère de l’Éducation et sur celles de nos équipes du service d’organisation scolaire à la suite des rencontres avec les municipalités. Nous assurons donc une vigie dans tous les secteurs pour d’éventuelles demandes de construction ou d’agrandissement d’école. L’optimisation de l’utilisation des locaux des écoles secondaires est également à l’étude pour déterminer nos marges de manœuvre », explique Monsieur Marc Girard, directeur général du CSSVT.

La réorganisation passera notamment par l’agrandissement de deux écoles et la construction d’un nouvel établissement à Valleyfield qui voit sa population d’âge scolaire augmenter de façon très importante. Le CSSVT et son conseil d’administration ont donc fait une demande au ministère de l’Éducation pour la construction d’une nouvelle école primaire dans le quartier Grande-Île ainsi que deux demandes d’agrandissement pour les écoles Frédéric-Girard et Langlois.

Dans la région du Haut-Saint-Laurent, notamment autour de Ormstown, plusieurs options sont envisagées comme la transformation du Centre Jean-XXIII en école primaire jumelée avec l’école Notre-Dame-du-Rosaire. Plusieurs modulaires pourraient aussi être installés à l’école Notre-Dame, au besoin. Le CSSVT garde donc un œil sur l’évolution de la situation démographique localement afin d’être prêt à répondre à la demande rapidement.

Cette situation est positive car après plusieurs années d’efforts de la part des municipalités pour ramener des familles dans la région, ces efforts sont enfin récompensés et cela se traduit par une forte augmentation des inscriptions dans la plupart des écoles du territoire. (ID)

Latest stories

La caricature d’Eric Serre 18 mai 2022

Eric Serre

Photo de la semaine 18 mai 2022

The Gleaner

Jean-Pierre Mack, auteur-courage, lance son livre grâce au Centre de Formation de Huntingdon

Iris Delagrange

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp

Vous pouvez profiter de 4 articles par mois gratuitement, mais si vous êtes affamés de nouvelles de la région , nous vous encourageons à "acheter local" et aider à soutenir votre source de nouvelles locales.

Notre communauté, notre journal !

Recevez l'édition imprimée par courrier  (accès numérique complet inclus)

pour seulement 60 $ par an.

L'accès numérique seul ne coûte que 40 $ par an.