The Gleaner
Art de vivreArt de vivre

Un festival international à Sainte-Barbe

Le 14 janvier 2023 marquait la date de la cinquième édition du plus petit festival d’animation au monde, à Sainte-Barbe. Festival qui, cette année, a reçu plus de 1300 propositions et qui nous a fait découvrir le cinéma d’animation en présentant les meilleures sélections. Durant la soirée, un total de 27 courts métrages ont été présentés contenant des sujets souvent liés à la situation politique du pays qu’il représente. « Malgré sa petite taille, le festival est l’un des seuls à pouvoir offrir un prix du public en argent comptant », annonçait fièrement Alain Boisvert, directeur artistique du festival. 

Monsieur Boisvert en a d’ailleurs profité pour remercier ses fidèles commanditaires et partenaires, sans qui le festival ne pourrait être ce qu’il est aujourd’hui : les institutions Huntingdonoises la Petite Bibliothèque Verte, la Banque CIBC, le IGA, la pharmacie Uniprix et les courtiers d’assurance Gosselin, ainsi que la députée de Salaberry-de-Valleyfield, Claude De Bellefeuille, et que celle de Huntingdon, Claire Isabelle et bien sûr le centre culturel Barberivain. Monsieur Boisvert soulignait aussi le nouveau partenariat avec l’Office National Du Film et remercie l’artiste Jean Phillipe Morin, pour la fabrication du trophée qui sera expédié au gagnant avec le prix en argent.

Avant le commencement des représentations, le directeur artistique expliquait que certains films ne sont pas traduits ou sous-titrés. « C’est un échange culturel et cela reflète l’image de notre festival, explique-t-il. Le temps de lecture est un élément qui nous empêche d’apprécier les images ».

Un peu avant l’entracte, les spectateurs ont eu droit à un interlude avec la réalisatrice Caroline Caza, originaire de Saint-Anicet, introduisant son film Abstrait de nuit. Film qui d’ailleurs a remporté le prix de la meilleure bande sonore au Los Angeles Film Review dans la catégorie indépendante. Durant cette discussion ouverte avec monsieur Boisvert, madame Caza expliquait d’où lui est venue l’idée de son film et comment elle y est arrivée. 

À la suite d’un vote fait par l’ensemble du public présent, le film Hindsight, récit d’espoir postpandémique raconté par un grand frère à son petit frère, a remporté le grand prix.

Latest stories

Le partage d’histoires, le 15 mai 2024

Un rodéo à guichets fermés ouvre la saison à Ormstown

La caricature d’Eric Serre 15 mai 2024

Eric Serre

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp