The Gleaner
Agriculture

Du plaisir en famille aux Vergers Frier

C’est la saison des pommes dans la région, et les occasions ne manquent pas découvrir tous nos vergers incroyables. Regorgeant de fruits, de jus, de pâtisseries de produits inusités propre a chaque établissement, il y a quelque chose d’excitant à essayer partout où vous allez. Les Vergers Frier/Cidrerie Rockburn est ouvert cette année, prêt à offrir des produits à base de pommes et des cidres uniques dans un environnement axé sur la famille.

Le verger est une entreprise familiale depuis les années 40. C’est le grand-père du propriétaire actuel Brent Frier qui a transmis l’entreprise et le savoir-faire de génération en génération. L’associée de M. Frier, Janick Tétreault-Moïse, explique que depuis les années 40, l’entreprise est « en constante évolution ». La taille du verger à elle seule a augmenté de façon exponentielle : « Nous sommes passés de quelques centaines d’arbres à des milliers ». Cela a également permis le développement et l’expansion d’autres produits dérivés de la pomme.

 

Janick Tétreault-Moïse, l’une des propriétaires du Vergers Frier/Cidrerie Rockburn, aime beaucoup la saison des pommes.  PHOTO Courtoisie des Vergers Frier/Cidrerie Rockburn.

 

Non seulement l’entreprise offre une sélection de pommes, mais elle offre également des pâtisseries, des desserts et du sirop d’érable. Cependant, la caractéristique la plus unique est le cidre. Une diversité de cidres sont disponibles, y compris le cidre traditionnel et son cousin glacé, ainsi que des nouvelles saveurs dans des plus petites bouteilles que Mme Tétreault-Moïse décrit comme « les fameuses petites bouteilles… nous avons de l’original, du citron vert, du pamplemousse et du houblon ».

La fabrication du cidre était à l’origine un projet d’école réalisé par M. Frier vers la fin de ses études postsecondaires en génie biochimique. Son projet était centré sur le processus de fabrication du cidre et comprenait un plan pratique pour la production. Une fois ses études complétées, il a été décidé d’élargir ce plan et d’ajouter du cidre aux produits du verger, et cela fait désormais 15 ans qu’ils en produisent.

Mme Tétrault-Moïse mentionne également qu’indépendamment des agrandissements, une chose reste la même : « Le but de la ferme est de toujours garder le côté familial en avant-plan; cela n’a pas changé. Toute l’entreprise est gérée par la famille. « Nous n’avons pas d’employés externes aux kiosques ou à la cidrerie. Ce sont toujours des gens de la famille qui vous saluent et vous servent ».

Malheureusement, cette année, le verger a été frappé par ce que Mme Tétreault-Moïse appelle « un cocktail de Mère Nature » de mauvais temps : gel, grêle et sécheresse. « Cela a certainement mis à l’épreuve notre patience et notre passion », dit-elle, expliquant qu’elle et son partenaire ont des emplois à temps plein à l’extérieur. Cependant, puisqu’il s’agit d’un projet passion, ils s’engagent à le faire fonctionner coûte que coûte.

 

La gamme de cidres aromatisés en bouteille disponible au verger de Hinchinbrooke, ou via la boutique en ligne : www.rockburn.ca. PHOTO Courtoisie des Vergers Frier/Cidrerie Rockburn.

 

« Nous devons toujours garder la tête haute et continuer à travailler pour trouver des solutions. Je pense que, dans l’agriculture comme ailleurs, nous vivons avec les hauts et les bas, même si nous espérons toujours avoir des hauts. Mais s’il y a une chose que nous ne pouvons pas contrôler, c’est la météo ».

Pour Mme Tétreault-Moïse, l’idée de faire son magasinage localement est une évidence car cela profite à tout le monde. «Chaque dollar dépensé ici contribue à alimenter les citoyens locaux et l’économie locale. Par exemple, si une personne achète ses pommes ou ses tartes dans notre entreprise, cela nous aide à développer davantage l’entreprise ». Non seulement cela aide à construire des meilleures entreprises, mais cela signifie également que les clients savent d’où viennent leurs produits. « Nous connaissons les clients qui viennent ici. Nous veillons à ce que la qualité et le service à la clientèle soient également de la plus haute qualité. Dans l’ensemble, c’est donc un choix mutuellement bénéfique que de soutenir vos fournisseurs locaux ».

L’entreprise familiale est prête à ouvrir ses portes et à partager ses produits uniques avec la communauté, uniquement les fins de semaine, jusqu’à l’action de Grâce.

Latest stories

Des producteurs de framboises dotés de drôles de parapluies

Des agriculteurs locaux reconnus au 9e Gala Agristars

Sarah Rennie

2e édition du Festival d’Automne pour la LBA

Iris Delagrange

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp

Profiter de 4 articles par mois gratuitement !

Notre communauté, notre journal !

Édition imprimée et accès numérique

L'accès numérique seul

pour seulement 60 $ par an. 

ne coûte que 40 $ par an.

Les dernières nouvelles et les nouvelles communautaires sont toujours gratuites !