The Gleaner
Nouvelles

Le comité d’Havelock se bat contre l’usine d’asphalte

La municipalité de Havelock a mis sur place un comité ad hoc concernant l’installation d’une usine d’asphalte sur Covey Hill par le Groupe Chenail inc.

Une décision de la juge Silvana Conte de la Cour supérieure du Québec a été rendue le 10 mai en faveur de l’entreprise de Saint-Rémi, qui prévoit exploiter une usine mobile d’asphalte à la carrière appartenant à Carrières Ducharme. En réponse, le maire de Havelock, Gerald Beaudoin, confirme que la municipalité s’est conformée à la décision du juge selon laquelle l’usine est une pratique autorisée selon les règlements municipaux. « Nous avons dû envoyer un avis à la Commission de protection du territoire agricole (CPTAQ) indiquant que l’usine était conforme à notre règlement », dit-il.

La recommandation du conseil municipal a également été transmise à la CPTAQ. « C’était la première fois que le conseil donnait son avis, ce qui est rare », dit M. Beaudoin, ajoutant que le texte qui a été envoyé était contre l’usine d’asphalte. La municipalité a maintenant jusqu’au 16 juin pour interjeter appel de la décision de la Cour supérieure. « Ce sera fait », ajoute fermement M. Beaudoin.

Le mandat du comité ad hoc sera de travailler avec le conseil municipal et l’avocat de la municipalité pour une durée minimale de 18 mois avec la possibilité d’une prolongation en fonction de l’évolution de l’affaire. Le comité, composé de six ou sept membres, n’a aucun pouvoir décisionnel, mais sera appelé à faire des recommandations au conseil. Ses membres, dont un conseiller municipal et un porte-parole, ont rencontré l’avocat pour la première fois la semaine dernière.

Le conseil a également adopté à l’unanimité une résolution pour demander une audience avec la CPTAQ lors de la réunion du 30 mai. L’usine d’asphalte n’a pas encore l’approbation de la CPTAQ, mais certains citoyens présents à la rencontre se sont dits préoccupés par le fait qu’il s’agissait d’une question de retard administratif une fois l’avis de conformité du conseil reçu.

M. Beaudoin dit qu’il croit que le comité spécial fera également un appel distinct à la CPTAQ pour qu’un auditoire plaide la cause de la municipalité.

« Nous espérons certainement que les sentiments de la municipalité prévaudront, et nous épuiserons tous nos moyens légaux pour y arriver », dit M. Beaudoin, soulignant qu’ils sont prêts à faire de grands efforts pour « s’assurer que la volonté de la population est entendue et mise en œuvre ».

Latest stories

Investissement de 800 000 $ pour les emplois d’été

The Gleaner

Crise de santé : le CISSSMO ferme des lits et demande au public d’éviter les urgences

Le gouvernement provincial finance le compostage dans trois municipalités du HSL

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram
WhatsApp